Enfants abandonnés : La ministre Tognifodé rappelle une exigence légale

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités, Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Enfants abandonnés : La ministre Tognifodé rappelle une exigence légale

Véronique_TognifodéVéronique_Tognifodé

Quand on trouve un enfant abandonné, il y a lieu de veiller à ce qu’il soit déclaré à l’état civil. C’est une exigence légale à laquelle la ministre Véronique Tognifodé tient.

Ainsi, toutes « les personnes qui retrouvent un enfant abandonné dont les père et mère sont inconnus, sont invités à en faire la déclaration, sans délai, à l’officier d’état civil territorialement compétent », renseigne le communiqué en date du 4 mai et signé de la ministre.

Au delà des simples citoyens, cette recommandation va surtout à l’endroit des procureurs de la République, des officiers de police judiciaire, des centres de promotion sociale, des centres qui accueillent les enfants dont les père et mère sont inconnus et des organisations non gouvernementales.

A cet effet, renseigne le communiqué, les centres qui ont déjà  accueilli des enfants abandonnés dont les père et mère sont inconnus sont invités à en faire la déclaration, sans délai, à l’officier d’état civil territorialement compétent.

LIRE AUSSI:  Mécanisation agricole au Bénin : Des tracteurs remis à leurs premiers ayants droit

Il en va du respect des textes en vigueur. « Toute personne qui trouve un enfant nouveau-né est tenue d’en faire la déclaration à l’officier de l’état civil du lieu de la découverte en vue de l’établissement de son acte de naissance dans les conditions prévues par la loi », stipule l’article 66 du Code des personnes et de la famille du Bénin.