Enquête sur la mort du député Janvier Donwahoué: Déjà plusieurs personnes écoutées à la Police

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Enquête sur la mort du député Janvier Donwahoué: Déjà plusieurs personnes écoutées à la Police


L’enquête policière demandée par le maire de la commune d’Akpro-Missérété, Michel Bahou, pour faire la lumière sur le décès du député Janvier Donwahoué a pris corps. Les dépositions ont commencé au commissariat de police d’Akpro-Missérété. Plusieurs personnes ont déjà défilé devant les enquêteurs. Il s’agit surtout des gens qui étaient avec l’élu de la vingtième circonscription électorale au moment où le défunt a été pris de malaise avant de rendre l’âme par la suite.

De sources proches du dossier, on apprend que le chauffeur et le fils aîné de l’illustre disparu ont été déjà écoutés.
Les auditions se poursuivent avec d’autres personnes qui ont partagé de près et de loin les derniers moments avec le défunt. Chacune d’elles devra dire ce qu’elle en sait de cette mort mystérieuse qui continue d’effrayer plus d’un. Puisque le député ne souffrirait d’aucune maladie. Il a même pris part, ce samedi 27 janvier à Porto-Novo, à la cérémonie de présentation de vœux organisée par sa formation politique, le Parti du renouveau démocratique (Prd). Janvier Donwahoué était apparemment pétillant de forme et affichait son sourire habituel. Il est rentré ensuite chez lui après le déjeuner. Personne n’a pu rien comprendre de ce qui s’est passé quelques heures plus tard pour que le suppléant du maire Michel Bahou passe de vie à trépas.
Comme en Afrique, les morts ne sont jamais naturelles, les supputations vont bon train par rapport à la cause de ce décès. Pour certains, le député aurait succombé des suites d’un accident vasculo-cérébral (Avc) et pour d’autres, il aurait tiré brutalement après un coup de fil qu’il aurait reçu. Une troisième version fait état de ce que Janvier Donwahoué serait décédé chez un charlatan chez qui il se serait rendu quelques après minutes après qu’il eut le malaise avant d’être transféré d’urgence ensuite à l’hôpital El Fateh de Porto-Novo. Des zones d’ombre planent donc sur ce décès et l’enquête policière devra permettre de tirer au clair. Les résultats de l’enquête seront renforcés par l’autopsie du corps également demandée par le maire Michel Bahou pour fixer totalement les uns et les autres?