Entreprenariat au Bénin: Des conditions favorables à l’investissement

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Entreprenariat au Bénin: Des conditions favorables à l’investissement


Certaines décisions du Conseil des ministres du mercredi 19 septembre ont de quoi faire jubiler les investisseurs. Le gouvernement a, en effet, adopté un projet de loi portant Code des investissements en République du Bénin et décidé de sa transmission au Parlement. Au regard du contenu et des innovations du nouveau texte, tout porte à croire que le monde des affaires au Bénin peut pousser un ouf de soulagement.

LIRE AUSSI:  Drame hier au Ceg 1 de Bohicon: Une fille poignarde mortellement un garçon 

La volonté du gouvernement de créer des conditions favorables à l’investissement se traduit, depuis le mercredi 19 septembre dernier, par de nouvelles dispositions dont la finalité est d’assurer à ceux qui ambitionnent de s’investir dans l’entreprenariat une certaine aise. Le nouveau projet de loi portant Code des investissements en République du Bénin, dont transmission au Parlement a été décidé au cours de la réunion hebdomadaire du gouvernement, vise « une plus grande amélioration du climat des affaires pour le développement de l’entreprenariat et de l’emploi au Bénin ». Plusieurs innovations y sont contenues. Elles portent, entre autres, sur « la simplification des régimes d’agrément avec des incitations claires et précises pendant les périodes d’installation et d’exploitation ».
On apprend aussi que « le projet prévoit trois régimes privilégiés de base et deux régimes spéciaux. Ces régimes spéciaux sont le régime d’incitation sectorielle pour encourager les investissements dans des activités ou secteurs économiques jugés stratégiques, et le régime des investissements spécifiques pour faciliter la réalisation de projets d’infrastructures et d’équipements à usage touristique, culturel, sportif, sanitaire, éducatif ou la réalisation d’infrastructures pour l’entreposage de produits tels que le gaz, les hydrocarbures, les produits chimiques et l’exonération quasi-totale de droits de douane pendant la phase d’investissement pour tous les régimes privilégiés ».
Autre innovation, la professionnalisation du traitement des dossiers d’agrément et la limitation du délai de décision technique à vingt jours ouvrables après dépôt au niveau de l’Agence nationale en charge de la promotion des investissements.
Ce nouveau Code vise également à corriger les insuffisances et incohérences décelées dans le Code en vigueur et prend en compte de bonnes pratiques pour inciter à plus d’investissements. Avec sa mise en œuvre, on peut ainsi espérer la création d’entreprises de nouvelle génération et espérer que le Bénin devienne une destination de choix pour les investisseurs en quête de conditions favorables et avantageuses et surtout d’un cadre favorable pour le climat des affaires?

LIRE AUSSI:  Usage des réseaux sociaux : La responsabilité des citoyens exigée