Epanouissement des enfants à l’école : une présence remarquée d’Educo

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Epanouissement des enfants à l’école : une présence remarquée d’Educo

Epanouissement des enfants à l’école : Une présence remarquée d’EducoDes enfants rassurés de la protection d’Educo Bénin

Pour les manifestations commémoratives de ses 10 ans de présence et d’activités au Bénin, Educo était au complexe scolaire Danigourou, dans la commune de Sinendé, vendredi 10 décembre dernier. Au-delà des moments festifs qu’elle a fait passer aux écoliers, l’occasion lui a permis de procéder à la restitution de l’enquête globale 2021-Covid-19 menée auprès de 8 000 enfants en Asie, Afrique, Amérique latine et Espagne.

LIRE AUSSI:  Recrudescence de violences à l'Uac

Au complexe scolaire Danigourou, à Sinendé, les écoliers n’ont plus besoin de se faire présenter Educo Bénin. Hôtes des manifestations commémoratives des 10 ans de présence et d’activités de cette Organisation non gouvernementale au Bénin, vendredi 10 décembre dernier, ils ne se sont pas fait prier pour citer les nombreuses actions qu’elle a réalisées à leur profit. Ils sont plus que jamais convaincus qu’elle travaille pour leur protection, leur épanouissement et leurs droits à l’éducation.
Selon son chargé de communication et plaidoyer, Emmanuel Togbé, Educo a évolué depuis son installation officielle au Bénin. Elle intervient aujourd’hui dans six départements : l’Alibori, l’Ouémé, le Borgou, l’Atacora, l’Atlantique et le Littoral, puis dans 15 communes. « Nous avons deux champs liés à la thématique de l’éducation et à celle de la protection. C’est heureux de voir les enfants parler de leurs droits et devoirs, de leur implication dans la session budgétaire au niveau des mairies, puis de constater que les résultats scolaires enregistrés ne cessent de s’améliorer. Les communautés connaissent bien Educo. Elles s’approprient ce qu’elle fait, pour la pérennité de ses actions », a indiqué Emmanuel Togbé. « Nous accompagnons l’Etat qui joue son rôle, même s’il y a encore des défis à relever dans le domaine de l’éducation et de la protection des enfants », soutient-il.
En effet, il s’agit d’apporter un appui aux enfants à travers des activités de parrainage avec la mise à leur disposition de fournitures scolaires et de divers équipements. A cela s’ajoutent l’installation des gouvernements scolaires et le mécanisme de signalement pour leur protection dans les écoles. Ce que confirme l’écolière Mama Bio Zalikath, ministre de la Culture, des Sports et de la Communication, au sein du gouvernement scolaire de ce complexe.
A sa suite, le directeur de l’Epp Danigourou B, Daniel Taboussounon, témoigne sa reconnaissance à l’Ong pour le choix porté sur Sinendé.
En marge de cette commémoration, Emmanuel Togbé a procédé à la restitution de l’enquête globale 2021-Covid-19 qui a concerné 14 pays dont le Bénin. Intitulé ‘’La voix de 8 000 enfants’’, elle fait apparaitre le ressenti des enfants par ces temps de pandémie de la Covid-19. Des enfants béninois ont également participé à cette enquête. Certains ont exprimé leur souhait de voir leurs enseignants être plus attentifs à leur égard, et qu’ils adoptent de bonnes manières lorsqu’ils parlent aux enfants. D’autres enfants veulent que leurs écoles soient utiles, paisibles et éducatives.
Selon les résultats de cette enquête, bien que la majorité des enfants qui y ont participé a continué à étudier, seuls 45 % d’entre eux déclarent avoir pu se rendre à l’école. Près de 25 % ont indiqué qu’étudier depuis leurs domiciles, était la seule option dont ils disposaient. A cause de la pandémie, plus d’un enfant sur dix, soit 11 %, n’ont pas pu étudier. Un groupe restreint d’enfants estimé à 6 % avait, quant à lui, déjà abandonné les études avant sa survenue.

LIRE AUSSI:  Championnat national de taekwondo : L’Ouémé-Plateau vainqueur