Erosion côtière à Sèyivè à Sèmè-Podji Des habitations ravagées (Les populations appellent à des actions urgentes)

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Erosion côtière à Sèyivè à Sèmè-Podji Des habitations ravagées (Les populations appellent à des actions urgentes)

Une maison totalement détruite par l’érosion côtière à Sèyivè

L’érosion côtière dicte sa loi au quartier Sèyivè dans la commune de Sèmè-Podji. Plusieurs maisons sont déjà emportées par la mer qui avance à grands pas. Les dégâts pourraient évoluer dans les jours à venir si rien n’est fait face à la furie des vagues de l’océan, alerte Mariam Assani Raïmy, vice-présidente de l’Association de développement socio-économique de Sèyivè. Les installations publiques telles que les poteaux électriques et une voie pavée nouvellement construite dans la zone sont aussi menacées. L’inquiétude a gagné les populations depuis le samedi 2 avril dernier quand elles ont constaté que la mer a brusquement débordé et a atteint un niveau sans précédent. « Aujourd’hui, en dehors des terrains qui sont incomptables, deux maisons sont déjà englouties par les eaux », déplore Mariam Assani Raïmy. Selon elle, l’érosion côtière est plus prononcée dans le quartier à cause des travaux de réalisation d’un lépi du côté Ouest de la mer. Des travaux qui auraient entraîné des dégâts sur le côté Est qui compte, à l’en croire, plus de 300 habitations dont des maisons de haut standing. Une disposition provisoire avait été prise en 2019 à savoir l’ensablement du côté Est pour bloquer l’avancée de la mer. Aujourd’hui, tout le sable a été emporté par la mer mettant toutes les maisons et autres édifices publics de la zone sous de fortes menaces des vagues, déplore la vice-présidente de l’Association de développement socio-économique de Sèyivè. Les populations alertent les autorités publiques pour que le tir soit corrigé. Elles appellent le gouvernement à agir dans l’urgence comme ce fut le cas en 2019 avec des mesures palliatives en attendant des solutions durables.

LIRE AUSSI:  Editorial: Ridicules

Le préfet de l’Ouémé sur le terrain

Ce qui permettra de sécuriser un tant soit peu leurs investissements surtout que plusieurs d’entre eux sont déjà à la retraite. Le cri de détresse des concernés est parvenu déjà à l’oreille du préfet de l’Ouémé. Marie Akpotrossou était sur le terrain, lundi 4 avril dernier, pour s’enquérir de la situation. Elle était accompagnée du maire de Sèmè-Podji, Jonas Gbènamèto, ainsi que des autorités des directions départementales en charge du Cadre de vie et des Affaires intérieures et de la Sécurité. A l’occasion, l’autorité préfectorale n’est pas restée sans réaction. En attendant de rendre compte de la situation à sa hiérarchie pour des actions fortes, Marie
Akpotrossou a instruit le maire à l’effet de prendre des dispositions pratiques et urgentes pour surveiller toute la zone concernée par le débordement de la mer. Vivement donc que les lignes bougent pour le bonheur des habitants de Sèyivè à Ekpè dans la commune de Sèmè-Podji.