Espère rare : le « corossol » en 3 points

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Espère rare : le « corossol » en 3 points

corossolLe corossol en trois points

Au nombre des 2807 espèces végétales inventoriées au Bénin, figure le corossolier. Scientifiquement appelée Annona muricata, cette espèce végétale se raréfie, et risque de disparaître avec ses vertus.

LIRE AUSSI:  Production durable de l’igname: Le projet de promotion des variétés tolérantes à la sécheresse lancé


1- Les traits distinctifs
Annona muricata est souvent appelé par le nom de son fruit, le corossol. Il est également désigné par de nombreuses appellations en fonction des ethnies au Bénin. Les fon le désignent par Agnigloué et les Yorouba et Nago l’appellent ébo-ébo ou égbo-égbo.
Selon certaines études botaniques, Annona muricata est un arbre pouvant mesurer de 3 à 10 mètres de hauteur avec un tronc d’un diamètre moyen. Le corossolier est une espèce à fruit ovoïde-oblong (en forme de cœur), vert, épineux, volumineux et comestible. Les fruits peuvent peser en moyenne entre 4 et 7 kg. De couleur vert foncé devenant vert jaunâtre à maturité, ils ont la peau recouverte d’épines non piquantes. Les fruits deviennent mous et fragiles à maturité. Leur pulpe, de saveur acide et sucrée, contient de nombreuses graines obovoïdes. Un seul fruit peut contenir plus de 200 graines. Le corossol est utilisé dans l’alimentation en raison de sa saveur aromatique de son fruit, ou encore en médecine traditionnelle en raison des diverses propriétés qui lui sont attribuées.
2- Très nutritif
L’importance de cette plante dans l’alimentation se justifie par la saveur des fruits mûrs, la teneur élevée en pulpe, la valeur nutritive et les propriétés antioxydantes. Plusieurs travaux scientifiques sont unanimes sur le fait que cette espèce contient de potassium, de calcium, de sodium, du magnésium, de fer et du zinc. Ce sont des minéraux très importants pour le bon fonctionnement de l’organisme.
3- Une espèce anticancéreuse
Certaines études menées in vivo sur les effets antidiabétiques de l’espèce sont surprenantes. L’injection intrapéritonéale quotidienne d’extraits alcooliques Annona muricata sur des rats diabétiques réduisait significativement leur glycémie. D’autres études ont démontré que le corossol pouvait induire une inhibition sélective des cellules cancéreuses du sein. Dr Natacha Aïvodji aussi a révélé en 2019 les effets anticancéreux du corossol dans le cadre de ses travaux. L’étude analytique, prospective et de contrôle s’est déroulée au Laboratoire des Biomembranes et de la Signalisation Cellulaire de l’Université d’Abomey-Calavi. Il s’est avéré que les extraits de feuilles d’Annona muricata diminuent le processus de différenciation, une étape importante de la genèse du cancer du foie. C’est une plante dont les effets sont donc encourageants dans la recherche de nouvelles molécules pour le traitement du cancer de foie et du col de l’utérus.

LIRE AUSSI:  Ecolo four Dev: Une initiative de gestion intelligente des déchets solides ménagers