Etablissement de passeports: La Dei bientôt déconcentrée à Parakou

Par Eric TCHOGBO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Etablissement de passeports: La Dei bientôt déconcentrée à Parakou

Passport

Bonne nouvelle pour les populations du Nord-Bénin. La Direction de l’émigration et de l’immigration (Dei) va s’installer à Parakou pour réduire leurs difficultés en matière d’obtention du passeport. « Les instructions ont été déjà données par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique pour qu’on déconcentre l’activité de la Dei dans la partie septentrionale pour prendre en compte les citoyens béninois résidant dans cette zone.

Et les dispositions d’ordre pratique sont en train d’être prises pour que d’ici à décembre au plus tard, un poste déconcentré d’enrôlement soit installé à Parakou ». Ces mots émanent du premier responsable de la Dei, Florent Edgard Agbo, en réponse, jeudi dernier sur AskGouv, à la préoccupation d’une internaute portant sur la décentralisation des activités de la direction.
Au cours de l’émission en ligne, le commissaire divisionnaire est revenu sur la situation qui a prévalu au niveau de sa direction s’agissant de la délivrance des titres de voyage et de séjour. De ses explications, l’on peut retenir que la Dei travaillait avec un prestataire privé qui lui apportait un support technique. Mais un souci lié au contrat signé entre le prestataire et l’Etat béninois est survenu. En conséquence, la direction s’est retrouvée dans la quasi incapacité de délivrer les passeports aux citoyens béninois.

LIRE AUSSI:  Formation aux compétences numérique: Le premier centre Icdl public lancé

Cet intermède facheux relève désormais du passé puisque le gouvernement a instruit les différents services de l’Etat notamment les services du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (Maec) pour apporter leur concours à la Dei afin que cette dernière reprenne ses activités. Ceci, en attendant la mise à disposition de la Dei d’un système de personnalisation autonome qui sera géré par ses fonctionnaires de Police. Florent Edgard Agbo rassure qu’il ne s’agit que d’une période transitoire pour soulager les demandeurs de passeports biométriques ordinaires.

Procédure simplifiée

Nonobstant cette période transitoire, la Dei continue d’améliorer ses prestations au profit des demandeurs de passeports et de titres de séjour. En effet, les réformes mises en place à la Dei ont abouti à la simplification des pièces à fournir pour l’obtention du passeport. Contrairement à l’ancien système qui exige cinq, voire six pièces, la procédure simplifiée n’exige que deux documents à savoir l’acte de naissance sécurisé et le Certificat d’identification personnelle délivrés par l’Anip, plus deux photos d’identité datant de moins de trois mois suivant le format de la Dei. « Avec ces pièces, vous faites votre demande en ligne. Le système vous permet d’obtenir un rendez-vous pour éviter la queue au niveau de l’immigration. Le jour du rendez-vous, vous venez avec vos pièces et vous passez à l’enrôlement. Le dossier est étudié. S’il y a des pièces à compléter, on vous le notifie séance tenante. Vous ne reviendrez à l’immigration que pour retirer votre passeport », assure le directeur de l’émigration et de l’immigration.
Compte tenu de la période transitoire, une liste de cas prioritaires a été établie. Il s’agit des personnes devant bénéficier d’une évacuation sanitaire, des fonctionnaires de l’Etat ayant besoin de passeport biométrique ordinaire pour effectuer une mission à l’étranger, des étudiants bénéficiant d’une bourse d’Etat et des Béninois de la diaspora revenus au pays et qui ont besoin de ce document de voyage pour rallier leurs pays d’accueil. En dehors de ces cas prioritaires qui sont traités en présentiel, tous les autres demandeurs doivent prendre rendez-vous sur la plateforme https://epasseport.service-public.bj/.
Le délai d’obtention du passeport pour les cas d’urgence est de 24 à 48 heures au maximum. S’agissant des cas ordinaires, il est de cinq jours ouvrés à compter de la date d’enrôlement dans le système et non de la date de prise de rendez-vous en ligne.
Florent Edgard Agbo a profité de sa sortie médiatique pour rassurer l’opinion publique sur la sécurité du passeport béninois. « Contrairement à une certaine rumeur qui tente vainement de discréditer notre passeport, le passeport béninois est un passeport biométrique sécurisé conforme aux normes de l’Organisation de l’aviation civile internationale et respecté dans le monde. C’est un passeport non falsifiable en raison des éléments de sécurité qu’il contient », soutient le commissaire divisionnaire de Police qui a également répondu aux préoccupations des Béninois de la Diaspora ayant introduit leurs demandes de passeport auprès des représentations diplomatiques du Bénin. Avec le Dei, il a été aussi question de la délivrance des titres de séjour aux étrangers.

LIRE AUSSI:  Campagne électorale pour le scrutin du 11 avril: Le duo Talon-Talata se lance avec la jeunesse