Etude du projet de budget de l’Etat exercice 2020 au Parlement: Alassane Seïdou défend un budget de 44,3 milliards FCfa

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Etude du projet de budget de l’Etat exercice 2020 au Parlement: Alassane Seïdou défend un budget de 44,3 milliards FCfa


44 milliards 256 millions 650 mille FCfa. C’est le montant des allocations budgétaires du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale pour la gestion 2020. Dans ce budget, 35 milliards FCfa sont prévus pour les communes à travers le Fonds d’appui pour le développement des communes (Fadec), a confié, ce lundi, le ministre Alassane Séïdou, à sa sortie des travaux budgétaires.

LIRE AUSSI:  Transparence budgétaire: Le Bénin, premier en Afrique francophone

Selon lui, la marge du fonctionnement de ce budget est trop faible. « Nous sommes chargé de la décentralisation et de la gouvernance locale », insiste-t-il. En 2020, les actions fortes de son ministère, à travers les grands projets, viseront à améliorer la qualité des services rendus aux populations au niveau des administrations territoriales et des préfectures. Certaines infrastructures à impact direct sur la population notamment les centres de santé, les écoles, les pistes rurales seront également réalisées au niveau des communes à travers les fonds Fadec pour améliorer les conditions de vie des citoyens. « Il faut dire que le montant des ressources affectées aux communes est stationnaire parce que nous avons plusieurs rubriques au niveau du Fadec. Nous avons le Fadec investissement non affecté et le Fadec investissement affecté. Ce que je viens de dire pour les 35 milliards F Cfa concerne le fonctionnement et le Fadec fonctionnement non affecté », précise le ministre. Il rappelle aussi qu’il y a d’autres ressources envoyées par l’Etat aux communes. Celles-ci appelées Fadec investissement affecté viennent par le truchement des ministères sectoriels (Santé, Enseignements secondaire, technique et formation professionnelle, et Enseignements maternel et primaire). « Lorsqu’on met ensemble toutes ces ressources, on peut dire que l’Etat fera encore plus en 2020 », informe Alassane Seïdou n

LIRE AUSSI:  18è session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat de l’UEMOA :Des journalistes informés sur les chantiers communautaires

Th. C. N.