Etude du projet de loi de finances au Parlement: 2018, l’année de concrétisation des grands projets d’infrastructures

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Etude du projet de loi de finances au Parlement: 2018, l’année de concrétisation des grands projets d’infrastructures


Le ballet des ministres devant les députés membres de la commission budgétaire se poursuit à l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude des projets de budget sectoriels exercice 2018. Ils sont trois ministres, en l’occurrence Cyr Koty des Infrastructures et des Transports, Sacca Lafia de l’Intérieur et de la Sécurité publique et Alassane Séïdou de la Santé, à plancher, ce jeudi 23 novembre, au palais des Gouverneurs à Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Tournée sur la cherté de la vie dans le Mono-Couffo : échanges fructueux entre gouvernement-populations

« Selon les prévisions budgétaires pour l’année prochaine, le montant des investissements est évalué à 97,288 969 milliards F Cfa pour le département en charge des infrastructures et des Transports», a laissé entendre Cyr Koty, ce jeudi 23 novembre face à la presse. Le ministre des Infrastructures et des Transports qui a planché devant la commission budgétaire parlementaire, fait remarquer que ce budget est inférieur à celui de l’année dernière. Il a inscrit au rang des priorités, la mise en œuvre d’importants projets concernant notamment la modernisation du réseau routier et les nouveaux axes prévus pour être réalisés au cours de l’année 2018. Le ministre n’oublie pas les projets prévus à l’actif du département mais qui seront réalisés en partenariat public-privé. Cyr Koty énumère, à cet effet, le projet de contournement de la ville de Cotonou, le projet de modernisation du port de Cotonou, le projet de construction de la Route des pêches, le grand projet de l’aéroport de Glo-Djigbé. Par rapport à ce dernier projet, le ministre trouve qu’il va mobiliser d’importantes ressources financières. « Nous comptons justement sur la stratégie du partenariat public-privé pour pouvoir le réaliser », espère Cyr Koty qui informe que les études techniques sont largement avancées. Il assure que le projet va démarrer dans les prochains mois. Aussi, le ministre accordera-t-il en 2018, une place de choix au projet de la Route des pêches qui intègre plusieurs volets notamment le volet touristique et le projet de contournement de Glo-Djigbé sur une quarantaine de kilomètres jusqu’à Cotonou. « Nous espérons que tous ces projets qui sont inscrits pour l’année 2018 vont être effectivement réalisés avec les efforts faits par le gouvernement du Bénin et l’appui de tout le personnel du ministère en charge des Infrastructures et des Transports », souligne le ministre Cyr Koty.
Mais en attendant les députés se sont préoccupés du sort de certains chantiers de construction d’ouvrages et de réseaux routiers abandonnés jusqu’ici notamment le pont de Tovègbamè dans la commune d’Adjohoun. Ils ont insisté, selon le ministre, pour que des efforts soient consentis afin que tous les projets inscrits en 2018 puissent être réalisés.

LIRE AUSSI:  Accès à l’énergie, soixante ans après: Le Bénin en passe d’obtenir les 240 Mw pour ses besoins