Etude du projet de loi de finances gestion 2021 : Trois ministres devant la commission budgétaire

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Etude du projet de loi de finances gestion 2021 : Trois ministres devant la commission budgétaire


Les ministres Adidjatou Mathys du Travail et de la Fonction publique, José Tonato du Cadre de vie et du Développement durable et Shadiya Alimatou Assouman du Commerce et de l’Industrie ont planché à tour de rôle ce jeudi 12 novembre devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale pour défendre le projet de budget de leurs ministères respectifs au titre de la gestion 2021.

LIRE AUSSI:  En fin de mission au Bénin: Yenielys Vilma Regueiferos Linares honorée

Adidjatou Mathys défend un budget de 7,2 milliards F Cfa
Le projet de budget du ministère du Travail et de la Fonction publique pour la gestion 2021 est établi à la somme de 7 227 793 000 F Cfa contre 6 729 053 770 F Cfa en 2020 soit une augmentation d’environ 7,21 %. La ministre Adidjatou Mathys était devant la commission budgétaire ce jeudi pour faire le point de l’exécution du budget 2020 et de ce qu’elle compte faire avec les crédits ouverts pour l’exercice 2021.

« Le ministère du Travail et de la Fonction publique est engagé dans la modernisation de l’administration publique. Nous comptons donc poursuivre en 2021 les actions entamées au cours de l’année 2020 à savoir la dématérialisation des processus au niveau du ministère », a expliqué Adidjatou Mathys. Selon elle, la prise des actes administratifs des agents de l’Etat est aujourd’hui automatique. « Nous avons mis en place une plateforme qui permet d’éditer automatiquement les actes administratifs de ceux qui ont droit à des avancements, à la grande satisfaction des agents de l’Etat, la numérisation et la mise en ligne des actes des agents de l’Etat. C’est une première dans notre pays pour les agents qui, où qu’ils se trouvent, peuvent télécharger et imprimer les actes parus selon leurs profils», ajoute la ministre du Travail et de la Fonction publique.

LIRE AUSSI:  NOTICE: Leçon virale

«Nous avons engagé une grande réforme des agents admis à la retraite et qui étaient soumis à d’énormes tracasseries pour bénéficier de leurs pensions. A la suite des réformes que nous avons engagées, le Conseil des ministres a décidé au niveau du ministère du Travail et de la Fonction publique et au niveau du ministère des Finances et de l’Economie, de payer automatiquement les pensions aux agents admis à la retraite pour compter de l’année d’échéance de leur admission à la retraite», poursuit-elle. Ainsi, au cours de l’année 2021, il sera question pour le ministère de perfectionner ce mécanisme. La ministre n’a pas manqué de rappeler qu’il y a eu beaucoup de réformes qui ont été engagées au niveau de la Caisse nationale de Sécurité sociale (Cnss). « Aujourd’hui à la Cnss, tous les paiements de pension sont à vue.

Aussi, des actions sont-elles mises en œuvre pour permettre de réduire considérablement le délai de remise des carnets de pension aux retraités», rappelle la ministre. Adidjatou Mathys annonce par ailleurs la poursuite de la réhabilitation des directions départementales du Travail et de la Fonction publique. « Pour le gouvernement, à travers son Programme d’action, le Bénin doit devenir un pays totalement moderne et le ministère du travail et de la Fonction publique entend jouer sa partition », assure l’autorité ministérielle. Elle reconnait qu’il y a certes des difficultés, surtout au niveau des agents et du personnel qui semblent être un peu réticents aux réformes. Mais elle garde l’espoir d’y arriver car lesdits agents ont été convaincus de la pertinence des réformes. « Ils savent désormais que les réformes, c’est le passage obligé pour la modernisation de l’administration publique… », conclut la ministre du Travail et de la Fonction publique.