Evacuation sanitaire d’Atao Hinnouho: « L’aboutissement d’un combat », selon Me Baparapé

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Evacuation sanitaire d’Atao Hinnouho: « L’aboutissement d’un combat », selon Me Baparapé


Le député Mohamed Atao Hinnouho sera évacué pour poursuivre ses soins en France. La justice béninoise a fini par accéder à la demande d’évacuation sanitaire du député écroué et dont la santé s’est dernièrement dégradée. Une décision que l’un des conseils de l’intéressé, Me Aboubacar Baparapé, apprécie comme étant le fruit d’une bataille de longue haleine.

LIRE AUSSI:  Législatives: Comparution immédiate pour les fauteurs de trouble

« C’est l’aboutissement d’un combat, de toute la bataille que nous avons menée pour qu’on puisse au moins lui permettre d’aller se soigner, même si c’est à ses frais. Nous nous sommes en effet battus pour l’évacuation de l’honorable. Plusieurs fois, nous avons demandé une évacuation sanitaire, à défaut de la prise en charge des frais par l’Etat tout au moins l’autorisation d’évacuation pour qu’il aille se soigner à ses propres frais. Aujourd’hui, c’est chose faite. Cette décision vient à point nommé », a martelé l’un des conseils du député Mohamed Atao
Hinnouho, Me Baparape sans vouloir donner de détails sur l’état de santé du député. « Je n’ai pas été mandaté pour ça. Ce sont des informations personnelles », a-t-il précisé. Me Baparapé dénote tout de même l’évidence de l’état de santé fragile de son client. « Les médecins qui l’ont ausculté n’ont jamais dit qu’il n’est pas malade », a-t-il fait observer. Ainsi, le député Mohamed Atao Hinnouho pourra, dans les jours à venir, se faire soigner dans de meilleures conditions. La décision de justice autorisant son évacuation a un effet immédiat.
Rappelons que le député Atao Hinnouho a été admis courant semaine dernière au Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga en raison de la détérioration de son état de santé selon des sources concordantes. Cette décision viendrait alors pour soulager le député condamné en novembre 2018 à 6 ans d’emprisonnement pour outrage aux forces de l’ordre et fraude douanière.

LIRE AUSSI:  Réalisation du cadastre national: L'Andf lance la phase test de collecte de données