Évaluation des droits de l’homme en période électorale: Les capacités des membres de la Cbdh renforcées

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Évaluation des droits de l’homme en période électorale: Les capacités des membres de la Cbdh renforcées


Joseph Djogbénou, président de la Cour constitutionnelle, Blanche Sonon, présidente de Social Watch Bénin et Clément Capo-Chichi, président de la Commission béninoise des Droits de l’homme (Cbdh) ont procédé, lundi 21 septembre à Cotonou, à l’ouverture de l’atelier de formation des membres de la Commission béninoise des Droits de l’Homme (Cbdh). Pendant deux jours, les participants seront dotés d’outils nécessaires pour évaluer les droits de l’homme dans les processus électoraux.

LIRE AUSSI:  Journée mondiale de lutte contre le paludisme: Les enfants de moins de 5 ans toujours vulnérables

Les membres de la Commission béninoise des Droits de l’Homme (Cbdh) prennent part depuis lundi 21 septembre, à un atelier de formation sur l’évaluation des droits de l’homme dans les processus électoraux, à Cotonou. Au cours de cette formation organisée par Social Watch Bénin en partenariat avec Konrad Adenauer Stiftung (Kas), ils seront outillés pour la mise en œuvre des droits de l’homme et des libertés dans le contexte électoral.
Selon Florian Karner, directeur et représentant résident de Konrad Adenauer Stiftung, programme régional dialogue politique en Afrique de l’Ouest, cette formation est essentielle, car elle permettra d’anticiper sur les violations des droits humains à huit mois de l’élection présidentielle de 2021. Fidèle à sa vision de travailler pour une élection apaisée au Bénin, la Kas se félicite de l’implication de la Cour constitutionnelle dans l’organisation de cette activité.

Droit de vote !

Blanche Sonon, présidente de Social Watch Bénin, pense que cette activité sur les enjeux de l’évaluation des droits de l’homme en période électorale vise la préservation de la paix au Bénin. « Le respect des droits humains est nécessaire en période électorale, car elle met en jeu la vie de nos populations », a-t-elle déclaré. C’est pourquoi, elle salue la Kas pour son soutien financier et le président de la Cour constitutionnelle pour sa disponibilité et son accompagnement dans l’organisation de cette activité.
Conscient que les huit prochains mois seront déterminants dans la vie politique du Bénin, Clément Capo-Chichi, président de la Cbdh, promet de jouer sa partition pour le suivi des droits de l’homme en cette période sensible. Il s’engage alors pour une approche plus dynamique du respect des droits humains et des libertés fondamentales.
A l’en croire, la conformité des élections dépend du respect des droits et libertés, du droit à la participation à l’élection, du droit de vote, de la liberté d’expression, du droit d’accès à l’information. La Cbdh apprécie cette formation au profit de ses membres et témoigne sa reconnaissance à la Cour constitutionnelle pour l’intérêt qu’elle porte à cette activité qui coïncide avec la Journée internationale de la paix, célébrée tous les 21 septembre dans le monde.
Joseph Djogbénou juge pertinent cet atelier au cours duquel il sera nécessaire d’identifier et d’analyser les droits de l’homme dans un contexte aussi difficile que celui des élections. Il se dit heureux que Social Watch et la Kas aient fait preuve de clairvoyance et d’anticipation en organisant cette formation au profit des membres de la Cbdh, une institution nationale des droits de l’homme. Ainsi, il encourage les participants à tirer meilleur profit de cet atelier. « Je veux espérer que ce qui sortira de cet atelier contribuera au renforcement des capacités des membres de la Cbhd en matière des droits de l’homme dans les processus électoraux », a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:  Éliminatoires Can-U20: Les Ecureuils juniors en route pour Cape Coast