Evaluation des normaliens diplômés des Eni et des Epfi: Les épreuves démarrent vendredi

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Evaluation des normaliens diplômés des Eni et des Epfi: Les épreuves démarrent vendredi


L’évaluation des normaliens diplômés des Ecoles normales d’instituteurs (Eni) et des Etablissements privés de formation d’instituteurs (Epfi) se déroulera les 24 et 25 août prochains dans les différentes circonscriptions scolaires.

LIRE AUSSI:  Homicide volontaire (20e dossier): La cour inflige 15 ans de travaux forcés à Djodi Ada Gnongou

Le gouvernement a décidé d’évaluer les normaliens diplômés des Ecoles normales d’instituteurs (Eni) et des Etablissements privés de formation d’instituteurs (Epfi), à la suite des enseignants des différentes écoles du Bénin. Les vendredi 24 et samedi 25 août prochains, les normaliens en instance de recrutement vont plancher dans quatre différentes épreuves prévues à cet effet. Les mathématiques et le français se dérouleront respectivement de 8 h à 10 h et de 11 h à 13 h, le vendredi 24 août. Les sujets de mathématiques et de français varient en fonction des diplômes professionnels du Ceap et du Cap. 

Au cours de la journée du samedi 25 août, les inscrits titulaires du Ceap option enseignement maternel seront évalués de 8 h à 10 h en psychologie et santé de l’enfant puis de 11 h à 13 h dans un sujet d’étude de cas en pédagogie appliquée. Au cours de la même journée, les titulaires du Ceap option enseignement primaire seront face de 8 h à 10 h à un sujet de dissertation en pédagogie générale puis de 11 h à 13 h, ils seront face à un sujet d’étude de cas en pédagogie appliquée. Les inscrits, titulaires du Cap, vont composer en dissertation de pédagogie générale de 8 h à 11 h puis en étude de cas en pédagogie appliquée de 12 h à 14 heures.
Cette évaluation, selon le ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, dans une note de service n°1839/MEMP/DC/SGM/INFRE/SP du 17 août 2018, adressée aux directeurs départementaux des enseignements maternel et primaire, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’amélioration de la qualité de l’éducation dans le sous-secteur des enseignements maternel et primaire. Les candidats seront répartis à raison de trente par salle soit une personne par table. Le ministre Salimane Karimou a instruit les cadres de son département ministériel à l’effet d’une organisation sans faille.
En décidant d’évaluer ces enseignants sortis des écoles qui n’attendent que leur recrutement, le gouvernement entend jauger leur niveau afin d’en puiser pour combler le vide des classes sans enseignant au cours de la prochaine rentrée scolaire.

LIRE AUSSI:  Commerce du pain dans le Mono-Couffo : les prix officiels maintenus