Évaluation diagnostique : La session de remplacement programmée

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Évaluation diagnostique : La session de remplacement programmée


Les enseignants qui ont fait le choix du boycott face à leur choix

La session de remplacement de l’évaluation diagnostique des enseignants, absents pour diverses raisons lors de la phase du 24 août dernier, est prévue pour le samedi 7 septembre prochain. Elle concerne uniquement les enseignants absents à la session dernière, pour diverses raisons, notamment pour des raisons de maladie ou de mission à l’étranger le jour du déroulement des épreuves. Ces derniers vont enfin composer au Lycée technique Coulibaly de Cotonou.

C’est la précision que le président du comité interministériel de suivi de l’évaluation des connaissances professionnelles des enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire général reversés en Agents contractuels de l’Etat en 2008 ou en cours de reversement, le ministre Salimane Karimou a apportée dans un communiqué radiodiffusée en date du 28 août.

A noter que les enseignants qui ont choisi délibérément de boycotter l’évaluation risquent gros. Ils doivent, aux dires du ministre Mahougnon Kakpo, déposer un acte valable qui motive leur absence. Cela doit être fait à temps pour être pris en compte par les autorités en charge de l’organisation de l’évaluation diagnostique.      

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : Les dossiers de la cinquième session extraordinaire de l’année 2015

Les enseignants qui ont fait le choix du boycott face à leur choix

La session de remplacement de l’évaluation diagnostique des enseignants, absents pour diverses raisons lors de la phase du 24 août dernier, est prévue pour le samedi 7 septembre prochain. Elle concerne uniquement les enseignants absents à la session dernière, pour diverses raisons, notamment pour des raisons de maladie ou de mission à l’étranger le jour du déroulement des épreuves. Ces derniers vont enfin composer au Lycée technique Coulibaly de Cotonou.

C’est la précision que le président du comité interministériel de suivi de l’évaluation des connaissances professionnelles des enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire général reversés en Agents contractuels de l’Etat en 2008 ou en cours de reversement, le ministre Salimane Karimou a apportée dans un communiqué radiodiffusée en date du 28 août.

A noter que les enseignants qui ont choisi délibérément de boycotter l’évaluation risquent gros. Ils doivent, aux dires du ministre Mahougnon Kakpo, déposer un acte valable qui motive leur absence. Cela doit être fait à temps pour être pris en compte par les autorités en charge de l’organisation de l’évaluation diagnostique.      

LIRE AUSSI:  Investissement dans le secteur cimentier: Le gouvernement impose une nouvelle convention à la Nocibe