Evolution des activités bancaires au Bénin: Les assurances de l’Apbef pour booster la croissance au-delà de 6 %

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Evolution des activités bancaires au Bénin: Les assurances de l’Apbef pour booster la croissance au-delà de 6 %


La Direction nationale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a tenu, mercredi 18 décembre dernier au siège de l’institution d’émission à Cotonou, la quatrième rencontre de l’année 2019 avec les directeurs généraux des banques et établissements financiers du Bénin pour apprécier l’évolution des activités bancaires ces derniers mois.

LIRE AUSSI:  Eradication de la traite humaine à Zagnanado et à Ouinhi: La lutte contre le phénomène au cœur des échanges à Covè

L’activité bancaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) est restée soutenue au cours de l’année 2018. C’est une conclusion du rapport de la Commission bancaire de l’Uemoa présenté aux directeurs généraux des banques et établissements financiers du Bénin.
Selon le directeur national pour le Bénin de la Bceao, Alain Komaclo, le total bilan des établissements de crédit a progressé de 8,8 % en glissement annuel pour ressortir à 37 752,9 millions de francs Cfa au 31 décembre 2018. Au cours du point de presse qu’il a animé avec le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Bénin (Apbef-Bénin) Lazare Noulékou, au terme de la rencontre, Alain Komaclo a expliqué que les emplois bancaires ont connu une hausse de 7,3 % pour s’établir à 32 798,1 millions de francs Cfa. Tandis que les ressources se sont établies à 29 848,4 millions de francs Cfa en augmentation de 10,4 % par rapport au niveau atteint à fin 2017.
Pour le directeur national de la Bceao, la quasi-totalité des établissements de crédit assujettis sont en règle vis-à-vis de la norme de représentativité du capital social minimum de 10 milliards de francs Cfa en vigueur dans l’Union depuis le 1er juillet 2017. Et le ratio de solvabilité du système bancaire de l’Union est ressorti à 10,8 % en 2018, au-dessus du seuil minimal réglementaire fixé à 8,625 %.

LIRE AUSSI:  Finance climatique au Bénin: Les défis du Fnec, selon le ministre Tonato

Poursuite de l’amélioration du portefeuille

Les directeurs des banques et établissements financiers ont relevé au cours de la rencontre qu’au Bénin, le principal chantier porte sur la poursuite de l’amélioration de la qualité du portefeuille. A cet effet, ils entendent à travers l’Apbef, selon son président, Lazare Noulékou, renforcer les actions engagées avec le soutien des autorités nationales, notamment le ministre de l’Economie et des Finances et son collègue de la Justice en vue de maîtriser l’évolution du taux brut de dégradation du portefeuille dans une tendance baissière.
Le président de l’Apbef-Bénin rassure que grâce aux actions engagées avec les autorités nationales, on peut se réjouir de la résilience bancaire béninoise à la situation conjoncturelle que le pays traverse. Il a rappelé les actions engagées cette année, notamment le dispositif de mise en œuvre de soutien aux Pme/Pmi, et d’autres projets.
Au niveau de l’Apbef-Bénin, Lazare Noulékou rassure de la poursuite de l’assainissement du portefeuille avec le soutien du ministère de l’Economie et des Finances, puis du ministère en charge de la Justice de manière à ramener le taux de dégradation qui était au-delà de 20 % en dessous de 20 % au 31 décembre 2019. Puis, de la participation des banques au financement de l’économie de manière à booster la croissance au-delà de 6 %.
La rencontre a été aussi l’occasion pour les dirigeants des banques et établissements financiers de suivre une communication relative à un accord de partenariat entre le ministère en charge des Petites et moyennes entreprises via l’Agence nationale de promotion des Pme/Pmi (Anpme) et le Projet d’appui au développement de l’agrobusiness au Bénin (Pdab). Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif de soutien au financement des Pme/Pmi dans l’espace Uemoa. L’exposé qui a été adressé aux dirigeants des banques, selon le directeur national de la Bceao, vient renforcer les initiatives qui sont prises pour un meilleur financement des Pme/Pmi et ensuite pour un meilleur financement de l’économie béninoise n