Examen de fin d’année scolaire : Le Bepc 2020 lancé au Ceg 1 Pobè ce matin

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Examen de fin d’année scolaire : Le Bepc 2020 lancé au Ceg 1 Pobè ce matin


L’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session de juillet 2020 démarre ce lundi sur l’ensemble du territoire national. Le lancement officiel des épreuves aura lieu au Collège d’enseignement général 1 (Ceg 1) de Pobè.

LIRE AUSSI:  1ère Session de la Cour d’assises de Parakou au titre de 2015: 15 dossiers dont l'affaire Coovi en examen dès mercredi prochain

Les élèves des classes de 3e et autres affrontent dès ce lundi 13 juillet, la phase écrite de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc), session de 2020. Le top de la composition sera officiellement donné au Collège d’enseignement général n°1 (Ceg 1) de Pobè dans le département du Plateau. Cette cérémonie de lancement officiel sera présidée par le ministre chargé de l’Enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo. Dans son message à la nation, le ministre se réjouit de l’accalmie qui a caractérisé l’année scolaire qui s’achève et qui a été sans grève. Cette avancée, selon lui, est le fruit des réformes opérées, il y a deux ans, avec courage, par le gouvernement du président Patrice Talon. Mais en revanche, l’année scolaire a été celle de toutes les incertitudes sur plusieurs plans, surtout avec la pandémie du coronavirus qui est venue en rajouter aux difficultés.

Ce qui a contraint le gouvernement à décréter un allongement stratégique des congés du second semestre. L’efficience de cette mesure quant à la gestion de la crise sanitaire est unanimement saluée, tant et si bien que l’incertitude et le doute que faisait planer le coronavirus sur la possibilité de terminer convenablement cette année scolaire, sont définitivement dissipés. «Chacun de vous, enseignants, parents et candidats, y a mis du sien et c’est le moment pour moi, de vous en remercier, au nom du gouvernement et de son chef, le président Patrice Talon », relève le ministre. Mahougnon Kakpo exhorte tous les acteurs à garder le même niveau de vigilance et de respect strict des mesures et gestes barrières afin qu’ensemble, le Bénin puisse relever totalement le défi de faire passer les examens de fin d’année aux apprenants, en dépit du règne de la menace pandémique.

LIRE AUSSI:  1ère Session de la Cour d’assises de Parakou au titre de 2015: 15 dossiers dont l'affaire Coovi en examen dès mercredi prochain

Défi Covid-19 relevé

Selon le ministre, dans ce contexte de vigilance, toutes les dispositions nécessaires sont prises pour que les compositions se déroulent dans les meilleures conditions sanitaires. Ainsi, outre le dispositif déjà en place, le gouvernement a doté non seulement tous les centres de composition mais surtout chaque salle de composition en nombre suffisant de flacons de gel hydroalcoolique. Le ministre rappelle aux candidats qu’ils doivent en user à chaque entrée et sortie de salle. De même, il est rappelé aux candidats qu’ils doivent obligatoirement porter leurs masques pour avoir accès aux centres de composition. Le ministre en appelle à la conscience professionnelle des chefs de centres, surveillants de salles, superviseurs et autres agents impliqués dans l’organisation de cet examen afin qu’il n’y ait aucune attitude désobligeante pouvant non seulement entacher la crédibilité de l’examen mais aussi violer le respect des gestes barrières prescrits pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

LIRE AUSSI:  Compte rendu du Conseil des ministres: Le prix plancher des noix de cajou fixé à 650 F Cfa/kg

Le ministre rassure également de ce qu’il s’agit d’un examen et non un concours. Tous ceux qui auront atteint le niveau moyen de maîtrise des connaissances attendu, sont forcément déclarés admis. Il annonce la création par le gouvernement d’une plateforme numérique de gestion et de consultation des résultats de tous les examens nationaux dont le lancement aura lieu dans quelques jours. Il s’agit d’un outil efficace pour lutter contre la pandémie du Covid-19 étant donné qu’il permet de consulter ses résultats depuis chez soi afin d’éviter les bousculades et agglutinations souvent observées lors des délibérations et proclamations des résultats des examens, souligne Mahougnon Kakpo.

Le Bepc 2020 en chiffres

Les candidats sont au total 149 398 inscrits sur le plan national dont 69 287 filles, soit un pourcentage de 46,38 % et 80 111 garçons, soit un pourcentage de 53,62 %. Le département de l’Atlantique compte le fort taux d’inscrits avec 32 740 candidats. Il est suivi de l’Ouémé : 28 744, du Littoral : 14 805 ; du Zou :
13 037 ; des Collines : 12 900 ; du Borgou : 11 789 ; du Mono : 7924, du Plateau : 6 609 ; de l’Atacora: 5 847 ; du Couffo : 5686 et de l’Alibori : 5489. La Donga ferme la marche avec 3 828 candidats. Cet effectif national est en régression de 27,38 % par rapport à celui de l’année dernière. Cette chute considérable de l’effectif, selon le ministre, résulte non seulement du pourcentage de réussite relativement élevé l’an dernier mais, elle est aussi la conséquence de l’annulation de nombreuses candidatures frauduleuses grâce à la plateforme de gestion numérique educmaster mise en place. Ce qui a fait réduire de 55 le nombre de centres de composition qui est passé à 233 cette année contre 288 en 2019, informe l’autorité ministérielle. Le plus jeune des candidats a 12 ans et le plus âgé a 58 ans.
Th.C. N.