Examen du Bepc : Lalo invitée à quitter la queue du classement

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Examen du Bepc : Lalo invitée à quitter la queue du classement


Pour cette session de juillet, c’est dans la commune d’Aplahoué que le préfet Christophe Mégbédji a procédé au lancement des compositions. C’était précisément au Ceg Lalo, érigé au rang des centres d’examen du département. Y ont été enregistrés 585 candidats, dont 201 filles, répartis dans huit salles. Le lancement proprement dit a été marqué par des conseils de mise en confiance. « Je sais que vous vous êtes préparés pour affronter les épreuves. N’ayez pas peur. Même si elle cherche à vous gagner, garder le sourire aux lèvres pour affronter les épreuves », conseille le préfet. L’autorité poursuit que le contenu des épreuves n’est rien d’extraordinaire que les enseignements reçus en classe. « Si vous finissez d’écrire, il faut lire et relire votre chef-d’œuvre (ndlr, copie) », ajoutera le préfet Mégbédji avant de procéder, ensemble avec le maire de la commune William Fangbédji, le directeur départemental en charge du sous-secteur et bien d’autres membres de sa délégation, à la distribution des exemplaires de la toute première épreuve de cette première journée de composition. Saluant les efforts des acteurs du système éducatif ayant permis, selon lui, l’effectivité de la tenue du présent examen, le maire William Fangbédji exhortera également les candidats à ne pas céder à la panique. « Cette année, espère-t-il, Lalo sera la première commune du département ». Le même vœu pour l’issue de l’examen est partagé par le directeur départemental en charge de l’Enseignement secondaire dans le Couffo, Jean Houngbélagnon. A ses dires, les candidats devront tirer leur épingle du jeu à la suite de la série des devoirs communaux et évaluations ordinaires qui ont servi à les préparer. « Nous comptons beaucoup sur vous et si nous sommes venus à Lalo, déclare-t-il, c’est pour que la commune soit la première du département du Couffo ». « Sur deux années consécutives, rappelle le directeur départemental, Lalo était la dernière commune du département ». Après Lalo, le préfet et sa suite ont visité d’autres centres d’examen, dans les communes de Klouékanmè et de Toviklin. A toutes ces étapes, aucun incident n’a été signalé. Dans l’ensemble des six communes du Couffo, 20 centres d’examen accueillent les 8 011 candidats enregistrés pour le Bepc, session de juillet 2018.

LIRE AUSSI:  Réformes politiques et institutionnelles: La royauté s’inquiète du sort de ses préoccupations

Désiré C. VIGAN A/R Mono-Couffo