Examen du diplôme de technicien, session de mai 2022 : Baptême du feu pour le Ltp de Bopa

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Examen du diplôme de technicien, session de mai 2022 : Baptême du feu pour le Ltp de Bopa

Examen du diplôme de technicien, session de mai 2022 Baptême du feu pour le Ltp de BopaLe préfet accompagné des autorités éducatives encourageant les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes

L’examen pour l’obtention du diplôme de technicien, session de mai 2022, se déroule depuis ce lundi 23 mai au Bénin. Au nombre des centres retenus dans ce cadre, figure le Lycée technique et professionnel de Bopa qui présente des candidats pour la toute première fois. Ici, les candidats et examinateurs ont reçu le soutien du préfet du département du Mono, Bienvenu Milohin.

LIRE AUSSI:  Fête du 10 janvier: Le culte des ancêtres résiste au temps et aux quolibets

Créé en 2019, le lycée technique et professionnel de Bopa réalise, cette année, un coup double à travers sa participation à l’examen du diplôme de technicien. Non seulement le lycée y présente sa toute première promotion de candidats mais il est aussi l’unique centre d’examen du Mono. Avant la décision gouvernementale relative à la création du nouveau centre, les lycéens du Mono étaient obligés de se rendre dans d’autres départements pour y subir les épreuves de l’examen du Dt. Pour la session de mai 2022 en cours depuis lundi dernier, l’examen du Dt au Ltp de Bopa concerne six métiers regroupés en deux lots. Il s’agit des métiers de Bâtiment et travaux publics (Btp) puis de Mode et vêtement qui ne sont plus à leur première édition de l’examen. Le second lot recouvre les innovations introduites récemment dans le monde des lycées publics. Il s’agit des métiers de développeur web et mobile (Dwm), de producteur multimédia (Pm), de comptabilité et mercatique (CoM), de l’électronique appliquée (Ea). Pour l’obtention du parchemin dans l’un ou l’autre métier, on dénombre au Ltp de Bopa 91 candidats répartis dans quatre salles de composition. Chacune des salles a été passée en revue lundi dernier par le préfet du département du Mono, Bienvenu Milohin, et sa suite dont le maire de Bopa, Abel Djossou. Par ce geste, la délégation s’est assurée des dispositions prises pour la tenue de l’examen dans de bonnes conditions. Aussi, a-t-elle encouragé les lycéens à donné le meilleur d’eux-mêmes pour qu’à l’issue de la proclamation des résultats, le Mono soit classé en tête des départements du Bénin. Au terme de la visite des salles de composition, l’autorité préfectorale n’a pas caché son soulagement. «Je vois que l’organisation a été parfaite. Je vois des enfants libres et dégourdis », se félicite le préfet qui n’a pas manqué de reconnaître les efforts des enseignants et ceux du gouvernement pour avoir mobilisé le financement ayant donné corps au Ltp de Bopa. Sur la préparation des lycéens à cet examen, Mathieu Ayessi, directeur départemental des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle, soutient que l’essentiel a été fait.
Koffi Houngbo, proviseur du lycée, confirme : « Nous avons fait la théorie et la pratique comme cela se doit ». A l’en croire, le suivi des candidats a été bien fait.

LIRE AUSSI:  Assainissement des berges lagunaires: Tokpa, Gbogbanou et Missèbo font leur toilette

Le sort des candidats envoyés à Bohicon

Les métiers de développeur web et mobile (Dwm), de producteur multimédia (Pm), de comptabilité et mercatique (CoM) et de l’électronique appliquée (Ea) ne sont enseignés, au Bénin, que dans deux lycées publics à savoir le Ltp de Bopa et celui de Tcahourou. Leur création relève d’une promesse du chef de l’Etat visant à inverser la tendance actuelle du système éducatif en donnant priorité à l’enseignement professionnel. Non seulement les lycées ont été créés mais des pensionnaires ont été recrutés et formés durant trois années couronnées par l’examen qui se déroule depuis lundi dernier. De tous les acteurs qui y ont contribué au niveau de Bopa, le plus grand mérite revient au chef de l’Etat, selon le préfet du Mono, Bienvenu Milohin. «Au début, personne n’y avait cru sauf le chef de l’Etat qui a donné les moyens pour qu’on puisse implanter ce centre de formation », dit-il. L’autorité préfectorale poursuit qu’en ce moment où se célèbre la sortie de la première promotion du Ltp de Bopa, il y a lieu de reconnaître qu’il s’agit « de la consécration d’une victoire du chef de l’Etat ».
Le préfet a prié le gouvernement de se pencher sur le sort des lycéens qui évoluent dans diverses autres filières créées à Lokossa, à Akodéha et ailleurs. En provenance des lycées de ces villes, plusieurs candidats n’ont eu d’autre choix, cette année encore, que d’aller subir l’examen du Dt à Bohicon dans le département du Zou, faute d’infrastructures pour leur accueil sur place. Faire du Ltp de Bopa, un centre de référence pour accueillir, dans les années à venir, l’ensemble des candidats du département du Mono aux examens techniques et professionnels, c’est le vœu le plus cher du préfet.