Examen du projet de loi sur la chambre d’agriculture du Bénin: Le faux bond du gouvernement aux députés

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Examen du projet de loi sur la chambre d’agriculture du Bénin: Le faux bond du gouvernement aux députés


Les députés étaient en séance plénière lundi 20 juin au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Ils devraient examiner et voter le projet de loi portant sur la Chambre d’agriculture du Bénin. C’est d’ailleurs le seul point inscrit à l’ordre du jour de la séance. Mais l’unique dossier n’a pu être appelé par le président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, président de céans.

Et ceci à cause de l’absence du gouvernement dont la présence aux travaux devrait permettre d’éclairer la Représentation nationale sur certaines dispositions du projet de loi qui pourraient être éventuellement incomprises. Le ministre chargé de l’Agriculture concerné par le dossier n’a pas fait le déplacement. Mieux il ne s’est pas fait représenter. Cette énième absence du gouvernement aux travaux parlementaires a déçu plusieurs députés. Certains ont utilisé des mots forts pour condamner cette attitude de plus en plus fréquente du gouvernement du Nouveau départ. Mais d’autres députés ont tempéré la situation. Car selon eux, il n’y a pas encore péril en la demeure. Le gouvernement de Patrice Talon vient de s’installer. Il faut lui accorder un temps d’état de grâce pour lui permettre de prendre ses marques, tempèrent les députés de la Majorité présidentielle qui sont intervenus dans le débat. N’ayant pas le choix, le président Adrien Houngbédji a ajourné le point de cette séance plénière. Il sera abordé ultérieurement.

LIRE AUSSI:  Mécanisme de lutte contre la famine: Une innovation contre une tragédie mondiale

Th. C. NAGNONHOU A/R Ouémé-Plateau

Les députés étaient en séance plénière lundi 20 juin au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Ils devraient examiner et voter le projet de loi portant sur la Chambre d’agriculture du Bénin. C’est d’ailleurs le seul point inscrit à l’ordre du jour de la séance. Mais l’unique dossier n’a pu être appelé par le président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, président de céans.

Et ceci à cause de l’absence du gouvernement dont la présence aux travaux devrait permettre d’éclairer la Représentation nationale sur certaines dispositions du projet de loi qui pourraient être éventuellement incomprises. Le ministre chargé de l’Agriculture concerné par le dossier n’a pas fait le déplacement. Mieux il ne s’est pas fait représenter. Cette énième absence du gouvernement aux travaux parlementaires a déçu plusieurs députés. Certains ont utilisé des mots forts pour condamner cette attitude de plus en plus fréquente du gouvernement du Nouveau départ. Mais d’autres députés ont tempéré la situation. Car selon eux, il n’y a pas encore péril en la demeure. Le gouvernement de Patrice Talon vient de s’installer. Il faut lui accorder un temps d’état de grâce pour lui permettre de prendre ses marques, tempèrent les députés de la Majorité présidentielle qui sont intervenus dans le débat. N’ayant pas le choix, le président Adrien Houngbédji a ajourné le point de cette séance plénière. Il sera abordé ultérieurement.

LIRE AUSSI:  Soirée politique à la FES : Les cent jours de Patrice Talon passés au scanner

Th. C. NAGNONHOU A/R Ouémé-Plateau