Examen régional du Descogef de l’Uemoa: Pigier-Bénin abrite les épreuves écrites à Cotonou

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Examen régional du Descogef de l’Uemoa: Pigier-Bénin abrite les épreuves écrites à Cotonou


 

La session 2022 de l’examen régional du Diplôme d’études supérieures de comptabilité et de gestion financière (Descogef) a démarré ce lundi 26 septembre dans les Etats membres de l’Uemoa. A Cotonou, c’est l’Ecole Pigier-Bénin qui sert de cadre aux compositions prévues pour durer deux semaines.

LIRE AUSSI:  Deuxième forum national sur l’alimentation scolaire: Attirer l’enfant vers l’école et l’y maintenir

Ils sont 129 candidats, répartis dans six salles, à plancher depuis hier à l’Ecole Pigier-Bénin, pour l’obtention du Diplôme d’études supérieures de comptabilité et de gestion financière (Descogef). Charles Kouphin, coordonnateur de l’examen régional pour le Bénin, a procédé, ce lundi à 9 h 10, au lancement de la première épreuve, celle de la « Comptabilité financière approfondie », en compagnie de Serge Codo, président de l’Ordre des experts-comptables et comptables agréés du Bénin (Oecca-Bénin) et du professeur Albert Honlonkou, directeur de l’Ecole nationale d’économie appliquée et de management (Eneam).
C’est parti pour deux semaines de compositions qui se déroulent de façon synchrone dans les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Les candidats composeront dans dix épreuves écrites du 26 septembre au 5 octobre. Puis, suivront les épreuves orales prévues du 6 au 8 octobre.
« Les épreuves se dérouleront à la même heure et pendant la même durée dans tous les centres retenus, dès que le signal est donné depuis Dakar »,
souligne Charles Kouphin. Supervisé par la Commission régionale pour la formation des experts-comptables et financiers (Crefecf-Uemoa), indique le coordonnateur, cet examen est à sa deuxième session.
Serge Codo a exhorté les candidats à faire preuve de concentration et à lire les épreuves de la première à la dernière ligne avant de commencer à traiter les exercices. « Ce n’est pas un concours, c’est un examen. Vous aurez à rendre ce qu’on vous a enseigné, ce que vous avez appris », leur lance-t-il, demandant d’honorer le Bénin avec le plus fort taux de réussite dans la sous-région.
« Prouvez ce que vous avez appris et que vous soyez inspirés !
Bonne chance ! », souhaite aussi le professeur Albert Honlonkou aux candidats.

LIRE AUSSI:  Deuxième forum national sur l’alimentation scolaire: Attirer l’enfant vers l’école et l’y maintenir

Pionnier

Gildas Quenum, candidat, exprime un « sentiment de fierté »
de participer à l’examen et promet de donner le meilleur de lui-même pour le succès, après avoir salué le « bon accueil » réservé dans le cadre qui l’abrite.
« Nous avons été assez outillés et avec ce diplôme, nous pourrons servir valablement et efficacement dans n’importe quelle institution dans la sous-région », assure le candidat Auguste Coovi Yamajako.
Dr Arsène Vigan, directeur des études de Pigier-Bénin, se réjouit de l’organisation des compositions écrites dans son établissement qui a déjà accueilli les épreuves orales l’an dernier. En fait, Pigier-Bénin et Eneam sont les deux établissements agréés par la Crefecf-Uemoa au Bénin pour abriter le programme du Descogef, rappelle-t-il. Pigier-Bénin est, de ce fait, le premier et le seul Etablissement privé d’enseignement supérieur (Epes) agréé au Bénin pour former au cursus du Diplôme d’expertise comptable et financière (Decofi), à partir du Baccalauréat, fait remarquer Dr Vigan. La formation pour le compte de l’année académique 2022-2023 est ouverte.
Le Descogef est l’une des composantes d’un ensemble de dispositions communautaires visant à organiser la profession comptable et à instaurer des pratiques comptables uniformes qui garantissent la fiabilité des informations comptables et leur conformité aux normes internationales en la matière. Il équivaut à Bac+5 et donne droit au titulaire d’entrer en stage en vue d’obtenir, au bout de trois ans, le Decofi, commun aux Etats de l’Uemoa.
Si jusque-là, la formation au Descogef s’adresse aux professionnels de la comptabilité désireux d’obtenir le Decofi et aux étudiants titulaires d’un diplôme de niveau Bac+4 ou d’un diplôme reconnu comme équivalent, elle s’aligne désormais sur le système Lmd (Licence – master – doctorat).