Exécution du budget de l’Etat 2021: Les recettes budgétaires accroissent de 21 % au premier trimestre

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Exécution du budget de l’Etat 2021: Les recettes budgétaires accroissent de 21 % au premier trimestre

wadagni_romuald

Sur une prévision annuelle de 1349, 914 milliards F Cfa, les recettes budgétaires brutes s’établissent à fin mars 2021 à 324,553 milliards F Cfa contre 268,160 milliards à la même période en 2020, selon le Rapport d’exécution au 31 mars 2021 du budget de l’Etat, gestion 2021. Elles connaissent ainsi une augmentation de 56,393 milliards F Cfa, soit une progression de 21 % qui marque la reprise de l’amélioration continue du recouvrement des produits de recettes budgétaires depuis 2016, après le repli de 0,5 % noté au premier trimestre 2020 en raison des facteurs tels que la fermeture des frontières nigérianes et la pandémie de Covid-19.
Par composantes, les produits de recettes recouvrés par les services des Impôts, de la Douane et du Trésor au premier trimestre ressortent à 302,621 milliards F Cfa, soit une hausse de 19,9 % par rapport à la même période en 2020 où ils s’affichaient à 252,454 milliards F Cfa. Cette performance est surtout rehaussée par les efforts de la direction générale des Impôts (Dgi) qui a recouvré au total 175,324 milliards F Cfa à fin mars 2021, grâce à la bonne tenue des impôts sur les biens et services, les revenus salariaux et la propriété.
Les produits de recettes brutes recouvrés par la direction générale des Douanes et Droits indirects (Dgddi) au cours des trois premiers mois de l’année sont chiffrés à 98,840 milliards F Cfa, avec les droits de douane, la taxe sur la valeur ajoutée, la redevance statistique, la redevance d’aménagement urbain, la contribution à la recherche agricole, la redevance forestière, la redevance informatique, etc.
La direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique a, quant à elle, recouvré des recettes non fiscales de l’ordre de 28,456 milliards F Cfa au 31 mars 2021 sur une prévision annuelle de 138,100 milliards F Cfa.
Les produits des recettes de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) affichent à fin mars un montant de 759,9 millions F Cfa sur une prévision annuelle de 5 milliards F Cfa.
Les recettes du Fonds national des retraites du Bénin (Fnrb) sont de l’ordre de 11,443 milliards F Cfa à fin mars, issues des cotisations sur salaires et des validations de services.
Les autres recettes budgétaires sont estimées à 9,729 milliards F Cfa et sont constituées des dons au titre des appuis budgétaires et des fonds de concours et recettes assimilées.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Le Code électoral en examen ce jour

Dépenses en hausse

Pour les dépenses budgétaires, le rapport d’exécution de la loi de finances 2021 précise qu’au cours du premier trimestre 2021, les crédits consommés s’élèvent à 489,807 milliards F Cfa à fin mars 2021, soit une hausse de 63,693 milliards F Cfa à la même période en 2020. Les dépenses budgétaires ont atteint sur la base des titres ordonnancés le montant de 421,438 milliards F Cfa soit 23,7 % des prévisions annuelles établies à 1780,229 milliards F Cfa.
Les dépenses ordinaires globalement engagées et ordonnancées sur la période ressortent respectivement à 287,117 milliards F Cfa et 248,121 milliards F Cfa. Il s’agit des dépenses de personnel, des charges financières de la dette, des dépenses d’acquisition de biens et services et des dépenses de transfert courant.
Les dépenses en capital sont exécutées à fin mars 2021 à hauteur de 176,393 milliards F Cfa et 148,118 milliards F Cfa, respectivement en engagement et en ordonnancement.
Les crédits de paiement consommés au titre des comptes d’affectation spéciale sont de 3,034 milliards F Cfa à fin mars 2021. Ils concernent les opérations militaires à l’extérieur, le partenariat mondial pour l’éducation, la modernisation des régies financières, la prévention et la gestion des catastrophes.
A fin mars 2021, le solde d’exécution budgétaire est déficitaire et s’établit à – 96,885 milliards F Cfa.
Pour rappel, la loi n° 2020-33 du 24 décembre 2020 portant loi de finances pour la gestion 2021 est équilibrée en ressources et en charges à la somme de 2452,192 milliards de F Cfa contre 2167,099 milliards F Cfa. Elle est constituée du budget de l’Etat et des opérations d’emprunts et de remboursements de la dette publique.

LIRE AUSSI:  Face à la commission budgétaire au Parlement: Adidjatou Mathys défend un budget de 8,6 milliards F Cfa