Exhortation à mieux contribuer au développement dans le Mono

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Exhortation à mieux contribuer au développement dans le Mono


Komlan Zinsou, préfet du Mono (au milieu) suivant le défilé

La célébration au niveau départemental de la fête de l’indépendance a eu lieu, ce mercredi 1er août à Lokossa pour le compte du Mono. Occasion pour le préfet du département, Komlan Zinsou, et ses hôtes d’exhorter tous à mieux contribuer au développement du Bénin.

LIRE AUSSI:  Audience plénière à la Cour constitutionnelle: La radiation de l’Armée pour gestation jugée anticonstitutionnelle

Le Mono a marqué, hier, le 58e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale par une série d’activités dont le traditionnel défilé militaire qui a dominé la phase officielle. La célébration de cette année à la place de l’indépendance à Lokossa n’a enregistré, après le dépôt de gerbes, que le passage des hommes en uniforme. Sous la musique de l’Armée de l’air, ont défilé des troupes de la douane, un détachement de la base navale installée à Grand-Popo puis des troupes des Eaux, Forêts et Chasse et surtout des contingents de la Police républicaine.
Grande attraction de ce 58e anniversaire, les éléments de la Police républicaine avaient enfilé leur nouvel uniforme, désigné dans le jargon sous le nom « camo urbain bleu à col mao ». A leur suite, passent des motos et des voitures de commandement. Ils laisseront la place aux organisations locales du scoutisme pour boucler le défilé. La foule qui a effectué le déplacement aurait souhaité voir plus de démonstrations militaires et admirer le passage des groupements de civils, mais aucune transgression n’était tolérée. Tant le directeur département de la Police républicaine, Jacques Tonoukouin, et ses hommes avaient l’œil sur le chronomètre et les moindres agissements des anonymes massés contre le cordon sécuritaire.
Au-delà du caractère festif de cette journée, fait observer le préfet, la célébration est l’occasion de réaffirmer, en tant que citoyen notre engagement envers la nation et réfléchir sur l’effectivité de notre contribution au développement. Aux dires de l’autorité préfectorale, il revient à chacun dans son secteur d’activité de mieux assumer ses charges afin de hisser le Bénin au rang des pays développés. Pour lui, en 58 ans d’existence, le pays pourrait mieux se porter à l’image de ceux d’Asie ayant accédé également à l’indépendance en 1960. « Il est important de changer de paradigme et de redéfinir un plan de développement clair pour le bonheur de nos populations », suggère-t-il. Mais, à l’en croire, il ne s’agit non plus de réinventer la roue. « Le Programme d’action du gouvernement, retient le préfet, est concocté dans ce sens pour remettre le peuple au travail afin de permettre l’amorce d’un réel développement. »
Le souci de voir émerger le Bénin sera partagé par le député Rosine Dagniho qui, en kotafon, la langue locale, a exhorté tous à se remettre au travail.
Le maire de Lokossa, Pierre Awadji, insistera également sur les valeurs du travail et le devoir. Recourant à l’histoire, il indique que dans sa déclaration prononcée solennellement le 1er août 1960, le père de l’Indépendance, feu président Hubert Maga, renvoyait déjà à « une prise de conscience ». Et soulignant que cette déclaration est encore d’actualité, le maire invite à la revisiter et à redoubler d’ardeur aux fins de nous affirmer et de nous imposer par notre travail, le travail bien fait.

LIRE AUSSI:  Métier de sage-femme: Les accoucheuses au premier rang de toute vie