Exhortation de l’Epmb et du Coneb aux Béninois: « Arrêtons les scènes et les propos qui incitent à la violence »

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Exhortation de l’Epmb et du Coneb aux Béninois: « Arrêtons les scènes et les propos qui incitent à la violence »


L’Eglise protestante méthodiste du Bénin (Epmb) et le Conseil œcuménique national des églises du Bénin (Coneb), face aux derniers évènements qui ont mis à mal la quiétude des populations, en appellent à la paix. A travers une déclaration faite, lundi 6 mai à Cotonou, ces deux institutions condamnent et désapprouvent la violence, sous toutes ses formes. Elles insistent sur la paix comme élément capital.

LIRE AUSSI:  Élections communales du 17 mai 2020: Discours de lancement de Monsieur Janvier Yahouédéou, Secrétaire national à l’information, porte-parole du Bloc républicain

« Recherchez le bien de la ville où vous habitez, et priez l’Eternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien ». Cette recommandation du prophète Jérémie dans les livres saints est l’exhortation majeure faite par le président de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin (Epmb) et du Conseil œcuménique national des églises du Bénin (Coneb), Dr Kponjesu Amos Hounsa, lundi 6 mai à Cotonou, pour inviter toute la population à préserver la paix et la quiétude. « Au lendemain des élections législatives du 28 avril 2019, notre pays a été fortement secoué par des actes de violence et de vandalisme dans certaines villes notamment à Cotonou et à Kandi, occasionnant beaucoup de dégâts matériels et physiques. Ces actes de vandalisme et de violence n’honorent pas notre pays pourtant reconnu depuis toujours comme un havre de paix et un modèle de démocratie en Afrique et dans le monde », a indiqué d’entrée Dr Kponjesu Amos Hounsa avant d’exprimer au nom des deux institutions dont il assure la présidence, la compassion, le soutien moral et spirituel aux victimes des actes de vandalisme, ainsi qu’à leurs familles. L’Epmb et le Coneb fustigent également « les actes de vandalisme et la destruction des infrastructures érigées pour le mieux-être de la population »
et « supplient chaque fille et chaque fils de notre pays, à quelque bord sociopolitique qu’il appartienne, quelle que soit la cause de son ressentiment, de rejeter dès à présent la colère pour retrouver son calme, de tourner dos à la violence pour être un artisan de paix ». L’Epmb et le Coneb, partisans et apôtres « condamnent et désapprouvent la violence, sous toutes ses formes. Car la colère et la violence n’ont jamais rien construit, ni créé, mais ne font que détruire ». Et Dr Kponjesu Amos Hounsa citera en soutien à son message, Matthieu 5 : 9 « heureux les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu » pour exhorter au dialogue et à la recherche consensuelle de solutions à toutes les difficultés.
« L’Epmb et le Coneb sont profondément attristés par l’éruption de violence et de colère qui s’est emparée de notre mère-patrie, au lendemain des législatives du 28 avril 2019. Arrêtons les scènes de désolation et les propos qui incitent à la violence », plaide aussi l’homme de Dieu qui, pour finir, a annoncé que les deux entités ont décidé que ce jour, mardi 7 et le vendredi 10 mai prochain soient consacrés journées de jeûne et de prière pour la paix dans toutes les communautés.

LIRE AUSSI:  Amélioration du climat des affaires au Bénin: Des animateurs des juridictions de commerce en formation