Expropriation de terres pour la construction d’infrastructures: Le prix du m2 des domaines annoncé aux acquéreurs

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Expropriation de terres pour la construction d’infrastructures: Le prix du m2 des domaines annoncé aux acquéreurs


Le préfet du département de l’Atlantique a rencontré les acquéreurs de parcelle concernés par l’expropriation de terres aux fins des travaux de construction d’infrastructures, ce mardi 19 mai 2020. L’objectif est de leur annoncer le prix du mètre carré fixé par le gouvernement.

LIRE AUSSI:  Compte rendu du Conseil des ministres: Le gouvernement entérime les recommandations du dialogue politique

Au terme des échanges, Jean Claude Codjia a informé les acquéreurs que le prix approuvé par le gouvernement par site fait suite à l’évaluation foncière et immobilière et du référentiel des prix de cession de la loi des finances pour la gestion 2019. Ainsi, pour le site des logements sociaux de Ouèdo, le coût au mètre carré  est fixé à 2 450 F. Le prix du site de la cité administrative d’Ahossougbéta dans la commune d’Abomey-Calavi est fixé à 3000 F par m2. Par rapport au site devant abriter le marché de gros, le prix du m2 est fixé entre 3500 F et 8000 F. Le prix au m2 du site du marché de Ouègbo est 1800 F.

A Abomey, le prix au m2 du site des logements sociaux est à 800 F, celui de Parakou est fixé à 1750 F. Le site de la caserne militaire d’Allada est cédé à 200 F le mètre carré et celui de la cité administrative de Natitingou est à 800 F. « Ces prix unitaires sont la résultante des coûts issus des évaluations foncières et immobilières et du référentiel des prix de cession de la loi des finances pour la gestion 2019 », a rappelé Jean Claude Codjia, préfet du département de l’Atlantique, avant d’inviter les personnes touchées par ce projet de déposer leur dossier pour être indemnisées.

LIRE AUSSI:  Secteur judiciaire : Un avocat violenté, toute la profession part en grève lundi