Face à l’impasse électorale au Bénin: Les propositions de l’Ong «Action Bénin pluriel»

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Face à l’impasse électorale au Bénin: Les propositions de l’Ong «Action Bénin pluriel»


L’Ong «Action Bénin pluriel» avec pour devise «Agir autrement pour l’avenir» était face à la presse dans l’après-midi d’hier mercredi 7 janvier, à son siège à Wadon dans la commune d’Adjarra. Occasion pour son président, Aurélien Agbénonci qui était entouré de certains de ses membres, de se prononcer sur les sujets d’actualité qui défraient la chronique au Bénin.

LIRE AUSSI:  En visite au Burkina Faso: Talon et Kaboré échangent sur des projets intégrateurs sous-régionaux

La situation d‘impasse électorale que traverse le Bénin inquiète l’Ong «Action Bénin Pluriel» qui s’est assignée pour mission d’avoir une approche non partisane sur les problèmes nationaux. C’est en cela que l’Organisation non gouvernementale a décidé d’apporter, à travers une conférence de presse, sa contribution pour le dénouement de l’impasse électorale au Bénin avec en toile de fond l’incompétence du COS-LEPI à livrer la liste électorale permanente informatisée (LEPI). Face à la situation, le président de l’Ong «Action Bénin Pluriel», Aurélien Agbénonci propose que le COS-LEPI soit dessaisi de la réalisation de la correction de la LEPI. Il souhaite que le fichier soit transféré à la CENA qui achèvera les autres étapes du processus de finalisation du fichier électoral avec l’aide des techniciens avérés. Ce qui permettra au Bénin d’organiser enfin les élections communales, municipales et locales puis ensuite les législatives. Car, selon le conférencier, l’indice de santé d’une démocratie se mesure à l’aune de l’organisation à bonne date des élections crédibles et transparentes. C’est pourquoi, il a condamné l’interruption du dialogue politique entre les forces politiques la semaine dernière. «Le dialogue politique Mouvance et Opposition doit reprendre pour permettre au pays de sortir de l’impasse», insiste le président de l’Ong «Action Bénin Pluriel». Il n’a pas manqué par ailleurs de trouver trop onéreux le coût de réalisation de la LEPI évaluée à ce jour à 53 milliards FCFA contre 18 milliards au Mali. La LEPI qui a servi à la présidentielle et aux législatives de 2011 a coûté 40 milliards FCFA équitablement financés par le budget national et les partenaires techniques financiers. Et la correction de cette LEPI est en train de coûter plus de 13 milliards FCFA. Ce qui fait la faramineuse somme de 53 milliards FCFA, détaille le conférencier alors que la même LEPI et mieux étoffée a coûté 18 milliards FCFA au Mali.
Aurélien Agbénonci invite la classe politique, toutes tendances confondues, à se ressaisir dans l’intérêt supérieur de la nation pour la tenue dans des conditions apaisées des différentes élections au Bénin.
Plusieurs autres questions telles que celles relatives à la lutte contre la corruption, le régionalisme et la sécurité au Bénin et dans la sous-région, ont meublé cette sortie médiatique de l’Ong «Action Bénin Pluriel».

LIRE AUSSI:  Journée internationale du cancer de l’enfant : Un écorunning centré sur les dangers du sachet plastique