Face à la commission budgétaire du Parlement: Aurélie Adam Soulé convainc de ses priorités pour 2023

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Face à la commission budgétaire du Parlement: Aurélie Adam Soulé convainc de ses priorités pour 2023

Numérique et digitalisation (quinquennat 2021-2026) Un moteur de transformation de l’économie béninoiseAurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation

La ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a défendu, ce mardi 22 novembre, le projet de budget de son département ministériel au titre de la gestion 2023. Un exercice qu’elle a effectué avec brio devant la commission budgétaire du Parlement.

LIRE AUSSI:  En séjour à Berlin: Patrice Talon reçu par le président allemand

Le ministère du Numérique et de la Digitalisation bénéficiera d’un budget de
31 075 081 000 F Cfa pour l’exercice 2023 dont 9 003 433 000 F Cfa pour les dépenses ordinaires et 22 071 648 000 F Cfa pour les dépenses en capital. Ce budget est en hausse de 23,57 % par rapport aux crédits ouverts en 2022. La ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou, à l’instar de ses collègues, était ce mardi, devant la commission budgétaire du Parlement, pour défendre cette allocation budgétaire. A l’occasion, elle a convaincu les députés des priorités de son ministère pour 2023 notamment des projets structurants à fort impact dans les secteurs du numérique et des médias. Ces actions concernent notamment l’extension de la couverture de téléphonie mobile dans les zones rurales et la mise en place de Points numériques communautaires dans les communes éligibles non encore pourvues; l’élaboration et le développement de nouveaux curricula de formation pour l’enrichissement de l’offre de formation de l’école des métiers du numérique. Elles sont aussi relatives au développement et à la promotion d’applications d’intelligence artificielle et de gestion des données utiles aux programmes nationaux ; à la poursuite de la mise en œuvre du Smart Gouv à travers la sécurisation et le renforcement, la généralisation de la gestion électronique des courriers et documents ; et à la mise en œuvre des activités concernant la transformation numérique des collectivités locales, des préfectures et autres. Il est prévu également l’accélération de la modernisation de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb) à travers l’acquisition de certains équipements ; le renforcement de l’infrastructure de collecte de diffusion de la Télévision numérique terrestre (Tnt) et l’opérationnalisation de la nouvelle chaine de télévision A+ Bénin pour laquelle un travail de fond a été déjà fait et le renforcement du cadre réglementaire relatif au secteur des medias.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Les députés conservent leurs garde-corps jusqu’à nouvel ordre

Satisfaction et encouragements

Aurélie Adam Soulé Zoumarou a partagé avec les parlementaires ces différents chantiers dont la plupart sont déjà ouverts en 2022 et qui doivent se poursuivre et se renforcer en 2023. Les actions à conduire par le ministère, l’année prochaine, vont permettre de poursuivre l’extension de la connectivité dans toutes les communes du Bénin y compris les zones rurales, l’accélération de la digitalisation de l’administration béninoise, de renforcer les usages et la confiance numériques et de susciter l’attractivité des communes par leur transformation numérique. Ce qui permettra aussi d’assurer la modernisation et le rayonnement des médias béninois. C’est la mise en œuvre de ces différentes actions qui justifie la hausse de 23,57 % du budget 2023 par rapport aux crédits ouverts en 2022, a-t-elle expliqué. Les députés ont été, selon elle, très sidérés par la dynamique en cours et la vision du chef de l’Etat, Patrice Talon, pour les secteurs du numérique et des médias. Ils ont rassuré de leur soutien à la mise en œuvre de tous ces projets et encouragé le ministère à aller encore plus loin d’autant qu’ils sont mis en œuvre dans l’intérêt de la population, a confié la ministre à la presse parlementaire, à sa sortie des travaux. Aurélie Adam Soulé Zoumarou dit être sortie plus motivée et ragaillardie avec toute son équipe au regard de la bonne impression et de la satisfaction des députés qui suivent bien les actions de son secteur?