Pour le compte des Fcbe: Paul Hounkpè bat le rappel des troupes dans le Mono

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour le compte des Fcbe: Paul Hounkpè bat le rappel des troupes dans le Mono


La campagne électorale se poursuit dans le Mono, malgré la psychose des violences ces derniers jours dans le pays. Paul Hounkpè, candidat au poste de vice-président, mobilise la troupe pour la victoire du duo Fcbe au soir du 11 avril.

LIRE AUSSI:  Agression sur Galiou Soglo : La police a ouvert une enquête de flagrance après des constatations et une reconstitution des faits

Paul Hounkpè, candidat à la vice-présidence, est au contact des militants du parti Forces Cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et autres potentiels électeurs dans le Mono, pour le vote du dimanche prochain. Le colistier d’Alassane Soumanou Djimba effectue une campagne de proximité, avec un sobre dispositif sans affiche sur les véhicules.
« Avec ce qui se passe, nous avons dû enlever les affiches collées sur les véhicules », explique Bertin Kuassi Tossou, coordonnateur de la campagne du duo dans les départements du Mono et du Couffo, allusion faite aux violences perpétrées ces derniers jours dans plusieurs localités du pays.
En dépit de la psychose, la délégation s’est entretenue ce mercredi 7 avril avec des militants de l’arrondissement central de Lokossa, après les étapes d’Agamè et de Koudo dans cette commune et celle de Dahè dans la commune de Houéyogbé, en passant par Bopa, la veille.
Natif de Lobogo, l’ancien ministre et ancien maire de la commune de Bopa s’exprime essentiellement en langue locale saxwè et en français pour faire passer son message. Le duo auquel il appartient entend se démarquer de ce qu’il appelle « la politique d’exclusion, d’oppression» menée ces cinq dernières années. « Il faut construire le pays en allant doucement, car Paris ne s’est pas fait en un jour», conçoit M. Hounkpè.
Il souligne que c’est la première fois qu’un fils du terroir est candidat à une élection présidentielle. « C’est déjà une raison pour voter massivement dimanche prochain pour son duo », estime-t-il. « Mais au-delà, ajoute Paul Hounkpè, notre candidature est mue par une volonté de changer les choses, parce que le peuple souffre et notre avenir est flou. »
Il invoque, entre autres, la cherté de la vie, le grand déphasage entre les salaires politiques et les salaires des travailleurs, le refus du dialogue et du consensus, les pressions fiscales, le chômage galopant. Le candidat demande aux électeurs d’arrêter le cirque de souffrances en votant dimanche prochain pour Soumanou-Hounkpè.
Dès son accession au pouvoir, le duo propose d’organiser un dialogue national pour réunir les courants politiques, les forces vives de la nation et un référendum pour revoir tous les textes votés sans consensus, en l’occurrence la loi fondamentale : la Constitution du 11 décembre 1990 modifiée fin 2019. Il entend mettre l’accent sur le social afin d’aider les pauvres et les indigents, la formation et l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes, la transformation des produits locaux afin de créer plus d’emplois.
« Quand le fauve attrape la bête, ce n’est pas avec la force qu’on la lui arrache, mais avec tact et stratégie », répond M. Hounkpè à ceux qui les traitent de «traitres ». Il réaffirme que Fcbe est un parti d’opposition et dit être convaincu que c’est par les urnes et non par la violence que l’alternance se fera.

LIRE AUSSI:  Qualification des Ecureuils pour les quarts de finale: Folle ambiance dans la ville de Cotonou !