Félicitations à Biden : Ces chefs d’Etat qui n’attendent que les résultats officiels

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: 1


A l’opposé des chefs d’Etat qui ont choisi très tôt d’adresser leurs félicitations au futur président des Usa, d’autres comme le Russe et le Chinois, préfèrent attendre les résultats officiels de l’élection avant de congratuler le vainqueur.

LIRE AUSSI:  Emmanuel Macron à Patrice Talon à Paris: « La France et son président soutiennent fortement les réformes courageuses »

Selon le Kremlin, cité par plusieurs médias internationaux, Vladimir Poutine attend l’annonce officielle des résultats de la présidentielle américaine avant de féliciter le vainqueur. « Nous estimons qu’il est correct d’attendre les résultats officiels des élections qui ont eu lieu. Je veux rappeler que le président Poutine a plusieurs fois dit qu’il respectera le choix du peuple américain quel qu’il soit », a déclaré le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, aux hommes des médias. A la question de savoir pourquoi le président russe avait félicité Donald Trump un peu plus d’une heure après l’annonce de sa victoire en 2016, le porte-parole du Kremlin a répondu qu’ « à l’époque, il n’y avait pas eu de contestation juridique » des résultats.

Comme la Russie, la Chine veut aussi attendre que les choses soient officielles et définitivement tranchées. « Nous avons pris note que M. Joe Biden a déclaré être le vainqueur de l’élection », affirme un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin. « A notre connaissance, ajoute-t-il, les résultats de l’élection seront déterminés par les lois et les procédures en vigueur aux Etats-Unis ».

Attendre les résultats officiels, c’est également la position du Mexique. « Nous allons attendre que toutes les questions légales soient résolues. Nous ne voulons pas être imprudent », a déclaré le chef de l’Etat, Andrés Lopez Obrador. « Nous ne souhaitons pas agir à la légère et voulons être respectueux de l’autodétermination des peuples et des droits d’autrui… », a ajouté le président mexicain.

Pour la Turquie, que Donald Trump ou Joe Biden soit président des Etats-Unis, cela ne changera rien entre leurs deux pays. « Du point de vue de la Turquie, est-ce que quelque chose changera ? Non, cela ne changera pas », a déclaré le vice-président turc Fuat Oktay, dans une interview à la chaîne Kanal 7.

Contrairement à ces pays qui disent attendre les chiffres définitifs, le Brésil est jusque-là resté muet sur le sujet.

LIRE AUSSI:  Emmanuel Macron à Patrice Talon à Paris: « La France et son président soutiennent fortement les réformes courageuses »