Femmes enceintes: Les consultations prénatales régulières sont obligatoires

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Femmes enceintes: Les consultations prénatales régulières sont obligatoires


La consultation prénatale en structure sanitaire appropriée est  indispensable pour une maternité à moindre risque. L’ignorance de ces préalables expose les femmes à divcers risques. Pour se prémunir contre, les consultations prénatales régulières sont obligatoires.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la Covid-19 à Parakou: Des doses de vaccin injectées aux premiers sujets

L’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant demeure un objectif prioritaire dans la plupart des pays en Afrique notamment au
Bénin. Il ne peut en être autrement quand on sait que la fréquence et la gravité des problèmes de santé ainsi que les  taux de mortalité maternelle et infantile sont élevés. Ils sont respectivement de 464 pour 100 000 naissances et 96 pour 1000 enfants selon Eds IV. Face à cette situation, les soins prénatals constituent les moyens les plus sûrs pour réduire les mortalités maternelle et infantile.
Selon Félix Sonon, médecin de santé publique, nutritionniste et chef service nutrition à la direction de la Santé de la mère et de l’enfant, les soins prénatals sont les soins que reçoit une femme au cours de la grossesse. Ils aident à assurer des résultats sains pour la femme et le nouveau-né. Ils constituent une porte d’accès à toute une gamme de services de santé au niveau de la promotion de la santé et des services de santé préventifs.
Ainsi, les soins prénatals sont l’une des interventions les plus efficaces pour prévenir la mortalité et la morbidité maternelle.
L’Organisation mondiale de la Santé (Oms) recommande quatre visites prénatales mettant l’accent sur les interventions dont l’efficacité a été reconnue. Ces consultations permettent de déceler les signes précurseurs de complications lors de la grossesse et de l’accouchement. En plus, dans les cas où les carences en fer et l’anémie sont élevées, elles permettent de fournir des suppléments en fer et en acide folique. Dans les pays où les carences en vitamine A sont courantes, elles permettent également de fournir des suppléments en vitamine A à faible dose ainsi que des conseils sur une alimentation appropriée pendant la grossesse.
Félix Sonon renseigne que les soins prénatals partent du principe que toute femme enceinte est à risque de complications et qu’elle devrait donc recevoir des soins de base y compris un suivi pour les complications. Il s’agit en somme, dit-il, d’atteindre des objectifs précis dont : la détection et le traitement précoces des problèmes et complications, la prévention des maladies et des complications, la préparation à l’accouchement et aux éventuelles complications, et de la promotion de la santé.

Les risques liés à la grossesse et leurs causes

Les soins prénatals encouragent l’évaluation au cours de laquelle la sage-femme compétente s’entretient avec la femme, l’examine et effectue des examens complémentaires pour rechercher les symptômes des maladies courantes locales, ainsi que des complications se rapportant à la grossesse. Les complications suivantes ont une influence significative sur la santé maternelle et néonatale. Les maladies les plus courantes sont : le paludisme, l’anémie grave, la pré-éclampsie ou l’éclampsie, le Vih/Sida et les infections sexuellement transmissibles. Dans les zones à haute prévalence de paludisme, de telles interventions portent également sur le diagnostic, la prévention et le traitement du paludisme et ses complications. Une autre stratégie clé des soins prénatals est que chaque consultation doit être menée par un prestataire de soins de santé compétent, c’est-à-dire, une infirmière, une sage-femme, un médecin ou bien par un prestataire qualifié ayant les connaissances, compétences et aptitudes nécessaires pour œuvrer pour l’atteinte des buts des soins prénatals.
Ensuite, les soins prénatals encouragent la mise en œuvre d’interventions sûres, simples et rentables pour éviter les complications de la grossesse et de l’accouchement. Tout prestataire compétent doit aider la femme et sa famille à développer un plan pour l’accouchement. Il devrait s’assurer que la femme et sa famille ont les informations nécessaires pour prendre les meilleures décisions possibles pendant la grossesse, l’accouchement et la période post-partum ainsi que les conseils suffisants pour appliquer ces informations à leur situation particulière.
Pour ce qui concerne les causes liées aux risques de la grossesse, Gladys Zinsa, sage-femme à la maternité de Hèvié, estime que certaines femmes, pour diverses contraintes ou pesanteurs sociologiques, ne parviennent pas à recevoir ni la deuxième ni la troisième dose de la Sulfadoxine Périméthamine, ou ne viennent pas du tout en consultation prénatale avant d’accoucher. Les raisons qui empêchent les femmes de recevoir les soins dont elles ont besoin pour éviter de mettre leur vie en danger sont multiples. Il s’agit de l’inaccessibilité géographique, du coût élevé des soins, le transport, les médicaments, les charges multiples des femmes, et l’impossibilité pour elles de prendre des décisions au sein du foyer.
En outre, la mauvaise qualité des soins, un mauvais accueil ou un mauvais traitement des femmes par les prestataires ne les encouragent pas à se rendre dans les centres de santé pour les soins prénatals. Or les consultations prénatales doivent être régulières et pour prévenir les risques liés à la grossesse.
Les consultations prénatales sont obligatoires chez les femmes enceintes pour prévenir les complications, selon Félix Sonon.

LIRE AUSSI:  Cas de saignements détectés dans le Mono et le Couffo: La thèse d’infection à virus Lassa écartée