Festival AfricaVodoun: La richesse patrimoniale du Bénin révélée aux Etats-Unis

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Festival AfricaVodoun: La richesse patrimoniale du Bénin révélée aux Etats-Unis


Dénis Assongba

Au nombre des initiatives de valorisation de la culture béninoise en dehors des frontières nationales, il faut désormais compter le Festival « AfricaVodoun » aux Etats-Unis. Un projet porté par le Béninois Dénis Assongba et la Haïtienne Dowoti Sare dans le but de valoriser les arts et la culture vodoun.

LIRE AUSSI:  Le marketing réseau: Les dessous d’un système sujet à controverse

Le Bénin n’en finit pas, de faire parler de lui à travers ses arts et sa culture. Grâce à Dénis Assongba, Béninois de la diaspora et à la Haïtienne Dowoti Sare, le Festival Africa Vodoun, tenu il y a peu aux Etats-Unis d’Amérique, a permis de révéler la richesse patrimoniale et diversifiée du Bénin. Ce festival se veut itinérant et a, aux dires des organisateurs, séduit de nombreux touristes et investisseurs américains. Son ampleur a été telle que, sur les trois villes retenues au départ, deux autres se sont ajoutées portant ainsi à cinq le nombre des localités hôtes. Après plusieurs jours de ferveur et de folles ambiances autour des arts et de la culture vodoun, les organisateurs se félicitent d’avoir tenu le pari de cette première édition, malgré de nombreuses difficultés.
Selon eux, on dénombre au total plus d’un million de spectateurs parmi lesquels de nombreux touristes. C’est surtout grâce à eux que ce festival naissant a été sous les feux de la rampe et a permis ainsi de valoriser et de promouvoir la culture béninoise. Ceci, à travers des danses traditionnelles, des démonstrations sur les manifestations et les merveilles du vodoun, des conférences-débats sur le vodoun et la culture africaine…« Ce fut un événement qui a mis en valeur le patrimoine culturel béninois», pense le Béninois Dénis Assongba. La Haïtienne Dowoti Sare y voit de son côté « un vrai succès ». Ces deux acteurs dont la passion pour la chose culturelle se passe de commentaires demeurent convaincus de ce que « la culture a une fonction économique et constitue le fondement du développement réel». C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de révéler le Bénin par sa richesse culturelle à travers le Festival Africa Vodoun.
Pour le compte de cette première édition réalisée sur fonds propres, les organisateurs confient avoir rencontré quelques difficultés liées en l’occurrence au manque de soutien des autorités administratives et politiques béninoises et aux tentatives de déstabilisation et de sabotage de certains compatriotes résidant aux Etats-Unis. « En dépit de ces difficultés, l’édition a été un réel succès », soupirent-ils. Le promoteur béninois Dénis Atchadé Assongba annonce d’ailleurs une deuxième édition plus époustouflante avec les promesses de touristes et investisseurs américains prêts à s’impliquer dans la réalisation de certains volets spécifiques du Programme d’action du gouvernement. Il va sans dire que le soutien du gouvernement béninois s’avère tout aussi indispensable pour un meilleur ancrage et une plus grande réussite de l’initiative. Cette initiative, il faut le rappeler, vise la promotion et le développement du tourisme béninois et s’inscrit dans la vision exprimée par le gouvernement à travers son programme d’action.

LIRE AUSSI:  Incivisme des gros porteurs sur l’axe Pahou-Tori: Jacques Ayadji lance un ultime avertissement