Festival Danhomey land Hip-hop show: Entre révélations et démonstrations

Par Josué Fortuné MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Festival Danhomey land Hip-hop show: Entre révélations et démonstrations


La sixième édition du Festival Danhomey land Hip-hop show (Dalah’sh) a pris fin sur des notes de satisfaction, aussi bien pour le public que pour les organisateurs et artistes en herbe qui ont eu l’occasion de faire parler leur talent.

LIRE AUSSI:  Jean Roche, le ''Citoyen du monde'' : «J’essaie de consacrer ma vie pour que les peuples se rencontrent, …»

Le Festival Danhomey land Hip-hop show (Dalah’sh) a connu diverses fortunes depuis son avènement. Mais l’édition de cette année a donné l’occasion à plus d’une dizaine de jeunes rappeurs d’exprimer leurs talents et ainsi, de se révéler au public ainsi qu’aux promoteurs de spectacles. Même si officiellement, rien n’est dit à propos, les coulisses du festival laissent entrevoir des envies de promouvoir plusieurs de ces jeunes dont le talent a besoin d’être soutenu. Pour en arriver là, les participants à cette édition ont donné le meilleur d’eux-mêmes à toutes les étapes de sélection pour âtre présents à la grande soirée-concert qui a clôturé le festival. Ils sont venus chacun avec sa spécificité pour marquer la différence. Ils ont pour la plupart surfé sur les langues nationales pour se démarquer du lot. Ensuite, la différence s’est faite sur les thématiques choisies et enfin sur la musique.
Le Centre de Lobozounkpa, lieu hôte de cette sixième édition aura en tout cas, pendant plusieurs jours, vibré aux sons et lumière du hip-hop, certes avec des artistes en herbe, mais à l’avenir prometteur. Autant on peut parler de la kyrielle d’artistes en devenir très engagés, autant il convient de relever la participation active des jeunes des communes de Cotonou et d’Abomey-Calavi au géant concert-clôture du festival organisé au Centre de Lobozounkpa. Ils ont effectué en grand nombre le déplacement pour être les témoins de cette scène hip-hop qui a également vu défiler, quelques artistes confirmés. Au nombre de ceux-ci, le groupe Cotonou city crew, mais aussi et surtout, l’une des grandes révélations du moment, Vano Baby. Le jeune artiste qui caracole au sommet des hit parades et impose sa version et sa vision de cette musique a clôturé ce grand show de plus de trois heures par une prestation très appréciée par le public.
Le festival Dalah’sh 2021 n’a pas été consacré qu’à la musique. Plusieurs ateliers et rencontres thématiques ont été organisés avec de grands noms du monde du showbiz pour les rapprocher des jeunes artistes. Il y a eu surtout une journée de réflexion sur le thème « Industrie musicale au Bénin: Repenser les mécanismes de promotion et les sources de revenus dans la musique » et un débat libre de l’art urbain.

LIRE AUSSI:  Cité royale d'Abomey: Les derniers hommages au roi défunt Agoli-Agbo