Festival international de folklore «Celestino Graça»: Des cultures se croisent à Santarem

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Festival international de folklore «Celestino Graça»: Des cultures se croisent à Santarem


Le carnaval d’ouverture de la 56e édition du festival international de folklore «Celestino Graça» de Santarem a drainé du monde dans les rues de la ville hier, jeudi 3 septembre. Et comme il fallait s’y attendre, le ballet national du Bénin était en tête de peloton avec à ses côtés, une troupe de danseuses et danseurs estoniens invitée au même titre que lui.

LIRE AUSSI:  Brimée et contrainte à l’exil : L’art pour que justice soit faite à Hawa Ibrahim Qatruni

Malgré le froid glacial qui a réveillé les habitants de la ville de Santarem dans la matinée d’hier, deux des cinq troupes de danse invitées au festival de folklore de la ville ont battu le macadam pour donner corps au carnaval d’ouverture dudit festival. Plusieurs artères de la ville ont été sillonnées par les deux groupes de danseurs et chorégraphes qui n’ont pas mis du temps à se faire entrainer par l’effet de leurs prestations. C’est ainsi par exemple qu’au niveau du centre commercial de la ville, certaines boutiques ont été vidées par leurs tenanciers, le temps de s’égayer un moment avec les deux troupes. L’ambiance était particulièrement à la fête et les habitants n’ont pas boudé leur plaisir. Certains se sont essayés volontiers à des pas de danse Adjogbo, incapables d’imiter les sauts des danseurs du «Sakpata». En réalité, si le ballet national a reproduit deux des trois rythmes de danse qu’il avait déjà exécutées la veille, c’est parce que ceux-ci ont retenu l’attention du public qui en redemandaient.

LIRE AUSSI:  Lutte contre l’infanticide rituel au Bénin: Le Père Pierre Bio Sanou à cœur ouvert

Adolphe Coffi Aladé et Richard Adossou ont dû donc revoir leur programmation pour donner satisfaction au public.

Par Josué F. MEHOUENOU, Envoyé spécial à Santarem