Festival international de Porto-Novo, édition 2020 : Emmanuel Zossou et quatre ministres lancent les festivités

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Festival international de Porto-Novo, édition 2020 : Emmanuel Zossou et quatre ministres lancent les festivités


Le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou et quatre ministres du gouvernement dont celui en charge de la Culture, Jean-Michel Abimbola, ont officiellement lancé, samedi 4 janvier dernier, la quatrième édition du Festival international de Porto-Novo (Fip). La cérémonie s’est déroulée au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Remaniement ministériel: Oswald Homeky pour concrétiser les réformes?

Le Festival international de Porto-Novo (Fip), quatrième édition, bat son plein depuis samedi 4 janvier dernier, dans la ville capitale. C’est ainsi parti pour huit jours d’attractions cultuelles et culturelles à Porto-Novo. Ce rendez-vous culturel mobilise des milliers d’acteurs des arts et cultures vodoun autour du thème: « Gu ou Ogou, figure emblématique de la technologie et de l’innovation dans la constellation des vodoun : épistémologie d’un vodùn pionnier du développement durable ». Les activités ont été lancées par le maire Emmanuel Zossou, et le ministre chargé de la Culture, Jean-Michel Abimbola. Il y avait également les ministres Oswald Homeky des Sports, Jean Claude Houssou, de l’Energie, Adidjath Mathys du Travail et de la Fonction publique ainsi que plusieurs autres personnalités dont le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy. Pour le ministre chargé de la Culture, Jean-Michel Abimbola, le Festival international de Porto-Novo est une opportunité pour réaffirmer l’ambition du président de la République de mettre l’outil touristique au service du développement économique du Bénin. Il assure une visibilité plus grande et un intérêt certain pour le Bénin, sa culture, ses efforts à mettre en lumière ses richesses touristiques, sa volonté d’être désormais un modèle de croissance économique et de développement humain durable.
Jean-Michel Abimbola fait observer que la ville aux trois noms (« Hogbonou », «Adjatchè » ou encore Porto-Novo) est un musée à ciel ouvert où flamboie une architecture inspirée et nourrie par le pittoresque. Cette ville se caractérise surtout par ses églises, fruit des traces coloniales, ses mosquées au style baroque revisité par la touche afro-brésilienne, ses villas, ses façades, ses musiques, sa cuisine, ses cultes, ses danses, ses scènes de vie, sa bonne humeur. « Qu’il me soit permis de dire l’admiration du gouvernement pour les choix judicieux et ambitieux qu’ont fait, il y a quatre ans, le Conseil municipal de Porto-Novo et le maire en instituant le Festival international de Porto-Novo, le Fip», ajoute le ministre chargé de la Culture. Jean-Michel Abimbola invite les 76 autres communes à imiter Porto-Novo pour la promotion de la culture et du tourisme locaux. Il rassure de la disponibilité du gouvernement prêt à les accompagner dans le cadre de cette initiative.

LIRE AUSSI:  Littérature: Carmen Toudonou lance le recueil de poèmes «Noire Venus»

Mimer Porto-Novo

Le maire de Porto-Novo,
Emmanuel Zossou, président du comité d’organisation du Fip, se réjouit que son Conseil municipal ait pris l’initiative de l’organisation du Fip. Il rappelle que sa cité a compris très tôt que son développement ne peut se faire qu’en s’appuyant sur son histoire et sur la richesse de son patrimoine culturel, matériel et intangible. C’est pourquoi, pour le maire, dès sa première édition, le Fip s’est donné pour ambition de rassembler en un même lieu les artistes, les artisans, les acteurs culturels, les créateurs et les chercheurs qui œuvrent au quotidien pour la promotion de la culture de la ville capitale, leur donnant ainsi la possibilité de communier et de montrer au monde entier leurs spécificités culturelles, à travers des rencontres scientifiques, des concerts, des expositions d’arts, des jeux traditionnels, des spectacles divers et des manifestations populaires.
L’édile de Porto-Novo a annoncé les activités qui vont meubler les huit jours de festivités qui s’étendent jusqu’au 12 janvier prochain et sur plusieurs sites. Le clou de la cérémonie d’ouverture a été le spectacle inaugural intitulé « Renaissance», un spectacle satirique sur l’histoire de Xogbonu, des origines à nos jours. Il s’agit d’une reprise améliorée du géant spectacle donné à la 3e édition. Une mise en scène d’Alougbine Dine qui a tenu en haleine le public et les officiels pendant plus d’une heure et demie.
Les festivités se poursuivent ce lundi 6 janvier par le grand colloque scientifique qui mobilisera des chercheurs et universitaires de grande notoriété. Plusieurs innovations marqueront les activités de cette édition dont le vernissage, l’exposition des arts visibles au musée Honmè, l’exposition des objets d’arts du célèbre artiste Julien Sinzogan et une soirée de gala qui sera animée par le Guest Star King Sonny Adé. La cérémonie de clôture sera marquée, dimanche 12 janvier prochain, par la parade de plus de 1200 masques et divinités issus de plusieurs couvents.

LIRE AUSSI:  Médiation, échanges et concertation: Abimbola milite pour une société civile culturelle structurée et dynamique