Festivités du panthéon vodoun: Forte mobilisation des couvents à Grand-Popo

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Festivités du panthéon vodoun: Forte mobilisation des couvents à Grand-Popo


Sous leur diverses obédiences, les couvents réunis au sein de la Communauté nationale des cultes vodoun du Bénin (Cncvb- racine) ont célébré la 28e édition des religions endogènes.Sur la place du 10 janvier à Grand-Popo,leurs parades et diverses démonstrations ont tenu en haleine ministres, députés et une forte colonie de touristes.

LIRE AUSSI:  Site culturel «Le centre» :Une innovation à impact majeur pour l’art


Les couvents se sont bousculés, vendredi dernier, pour participer à la fête du vodoun organisée à Grand-Popo. Du vodoun hêbiosso à egoun-goun, en passant par les autres divinités vénérées dans la tradition béninoise, la mobilisation des couvents était impressionnante sur la place du 10 janvier.Sur cette place retenue pour la célébration des religions endogènes depuis 23 ans,les couvens ont défilé puis démontré un peu de leur savoir-faire. Les kalétas n’étaient pas du reste.La parade de certains restera longtemps gravée dans les mémoires. C’est le cas des adeptes de Mami qui se sont imposées par leur prestance, drapées dans leur traditionnel pagne blanc noué autour de la poitrine. Le cou, les poignets et les pieds parés de plusieurs rangées de perles,ces adeptes ont majestueusement exécuté, durant quelques minutes,des danses et chants à la gloire de leur divinité.
A leur suite, d’autres couvents dédiés au vodoun Djagli et Zangbéto, ont fait des démonstrations à couper le souffle.
Ainsi, les Zangbéto ont démontré leur capacité à se dupliquer instantanément. Ils ont généré du serpent et même faire cuire de l’akassa (pâte de maïs fermenté) sans recourir à un foyer.
Sur place, les adeptes de Djagli viendront repousser davantage les frontières de l’impossible.Tout un paquet de lames a été broyé par un des leurs sans conséquence. Un autre s’est enfoncé un couteau dans le thorax. Un autre encore se transperce la langue. Cependant, aucune blessure, aucune goutte de sang n’a pu être observée ni sur les lieux de la démonstration ni sur le corps des auteurs de ces tours de magie. Leurs démonstrations n’ont pas manqué de soulever des applaudissements nourris au sein du public médusé.
Les différentes phases de la célébration se sont déroulées sous la férule d’Adanyroh Guèdèhounguè Agassa et son staff de la communauté nationale des cultes vodoun du Bénin (Cncvb-racine).Les manifestations officielles ont pris fin vers 18 heures. Mais avant le président de la Cncvb-racine, les rois de Kika et d’Agoué ont magnifié le vodoun et rappelé la nécessité pour les fils du Bénin de perpétuer sa pratique.Pour leur part, les touristes et autres expatriés n’ont pas boudé leur plaisir.De même, des prières ont été dites en faveur du pays et de ses dirigeants.La foule drainée par cette 26e édition a eu droit aux mots de bienvenue d’Anani Hlondji, le maire de Grand-Popo. Son homologue de Houéyogbé, Cyriaque Domingo, était aussi de la partie.

LIRE AUSSI:  Miss Bénin France Europe: Malvina Dégbègnin succède à Yaroll Ango