Festivités du panthéon vodoun: Les divinités invoquées pour la paix et la prospérité à Malanhoui

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Festivités du panthéon vodoun: Les divinités invoquées pour la paix et la prospérité à Malanhoui


Une cérémonie d’offrande et de bénédiction s’est déroulée, ce jeudi 9 janvier sur le site de célébration du 10 janvier à Malanhoui dans la commune d’Adjarra, à la veille de la fête du vodoun. Ce rituel effectué au temple érigé sur le site par l’Association des adeptes des divinités Agassa-Ohè d’Adjarra-Tori annonce les couleurs de la grand-messe prévue pour le 10 janvier dans le cadre de la célébration des religions endogènes dans le département de l’Ouémé.

LIRE AUSSI:  Happy chinese new year 2015:Un carnaval géant organisé à Cotonou


Il a connu la mobilisation des hauts dignitaires du culte vodoun de l’Ouémé réunis sous l’égide du président départemental du Conseil des cultes endogènes de l’Ouémé, Agossou Assogba, et sous le parrainage de Mitô Akplogan Guin Agbotozounmè Houétchénou, ministre du Culte du royaume de Porto-Novo. Ce dernier a procédé au contrôle des ingrédients nécessaires avant les libations et prières au Lègba, tel que recommandé par l’oracle Fâ, messager du vodoun.
Mouton, pintade, coq, haricot, igname, huile de palme et argent, tout a été réuni pour implorer la clémence de Lègba afin qu’il disperse les éventuels perturbateurs des manifestations. Toutes les autres divinités ont été implorées pour veiller non seulement au bon déroulement des festivités, mais aussi à la paix, à la concorde, à la prospérité pour chacun et tous, les familles et la nation tout entière durant la nouvelle année.
Les prières sont relayées en chœur par les adeptes mobilisés pour la circonstance, qui se sont précipités à la fin de la cérémonie pour goûter au sang des bêtes immolées en vue de la réalisation effective de leurs vœux.
Les manifestations ont démarré, depuis mardi 7 janvier avec des chants, danses et autres démonstrations des adeptes des divinités Agassa, Ohè, Manguè, qui en ont le secret. Zangbéto, Egungun, Atchina et autres forcent particulièrement l’admiration.
Jeudi nuit, c’était la grande veillée d’armes et de prières et surtout d’adoration des divinités, en attendant les prestations qui s’annoncent riches en couleurs, à en croire Sètondji Ado, secrétaire général du Conseil départemental au nom du comité d’organisation. Les petits plats sont mis dans les grands pour assurer une belle célébration, assure-t-il.

LIRE AUSSI:  Débat sur la transculturalité africaine: Œuvrer au bonheur de l’humanité à partir des valeurs écossaises