Fête du 10 janvier: Sous le signe de l’unité retrouvée, selon Adanyroh Guèdèhounguè Agassa

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fête du 10 janvier: Sous le signe de l’unité retrouvée, selon Adanyroh Guèdèhounguè Agassa


La célébration des religions endogènes, ce vendredi, vise à resserrer les rangs des dignitaires et adeptes. Elle est placée sous le signe de l’unité retrouvée après la vague de dissensions qui a marqué la communauté depuis le décès de Sa Majesté Sossa Guèdèhounguè, premier président de la Communauté nationale des cultes vodoun du Bénin (Cncvb) originelle, a confié son successeur Adanyroh Guèdèhounguè Agassa, mardi 7 janvier dernier, à Houéyogbé.

LIRE AUSSI:  Festivités du panthéon vodoun: Les divinités invoquées pour la paix et la prospérité à Malanhoui

Sous quel signe les dignitaires et adeptes des cultes vodoun s’apprêtent-ils à fêter ce vendredi ? A cette question, le président de la Communauté nationale des cultes vodoun du Bénin (Cnvb-racine) a apporté des éléments de réponse, mardi dernier à Doutou, dans la commune de Houéyogbé. Adanyroh Guèdèhounguè Agassa introduit que l’édition 2020 se présente sous de bons auspices. Elle sera célébrée sous le signe de l’unité retrouvée, précise-t-il, assis au milieu du palais en face du bâtiment principal en cours de badigeonnage. Il explique que 2020 sonne la fin de la vague de difficultés éprouvant leur monde depuis la mort de Sa Majesté Sossa Guèdèhounguè, premier président de la Communauté nationale des cultes vodoun du Bénin (Cnvb), association originelle. A l’en croire, c’est la fin du désordre qui avait caractérisé ce passé douloureux et la consécration de l’unité retrouvée qui seront célébrées, ce vendredi à la face du monde. Ceci, à travers la présentation au public des responsables aux différents niveaux à savoir départemental, communal et de base. Un uniforme a été également choisi pour rendre davantage visible cette unité, a-t-il confié.
L’autre moment fort de la célébration, selon lui, sera la phase de parade et de démonstrations des différentes divinités sur la berge de Grand-Popo. Le déplacement du président en exercice de la Cncvb-racine et son cortège dans la ville balnéaire sera ponctué de plusieurs arrêts à Houéyogbé et à Comé où des prières seront dites. Au titre des invités attendus à la fête, Adanyroh Guèdèhounguè Agassa recevra des initiés et anonymes de nationalités étrangères. Ils viendront de Haïti, du Brésil et d’autres pays. Un Guadeloupéen résident en France est déjà descendu à Doutou dans le cadre de la manifestation depuis environ deux semaines. Biochimiste de formation, ce dernier a pour nom d’initié Hounguè Wèssè
Hounsounnou.

LIRE AUSSI:  Fête du vodoun: Parade et démonstrations surnaturelles au menu à Grand-Popo

Aucune immolation

La célébration de l’édition 2020 des religions endogènes ayant échu sur un vendredi, explique Adanyroh Guèdèhounguè Agassa, aucune immolation ne sera autorisée, ce jour. C’est pourquoi, dit-il, les rites seront exécutés ce jeudi 9 janvier au niveau du palais de Doutou et dans les différents couvents sous sa juridiction.
Du reste, il annonce qu’à la suite de la présente célébration, une campagne d’assainissement de la communauté sera déclenchée en vue de dénicher les brebis galeuses tapies dans leurs rangs et redorer le blason du monde vodoun. Il n’a pas manqué d’adresser des mots de gratitude à l’endroit du chef de l’Etat et invoquer par ailleurs les bénédictions sur lui et son gouvernement. « Cette année, le gouvernement a accepté de nous soutenir », a tenu à faire savoir le président en exercice de la Cncvb-racine.