Fête du Vodoun 2015: Célébration à Malanhoui sous le signe des élections sans anicroche

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fête du Vodoun 2015: Célébration à Malanhoui sous le signe des élections sans anicroche


Le Bénin a commémoré samedi 10 janvier dernier la fête des religions endogènes dont les manifestations officielles se sont déroulées à Kétou. A l’instar de plusieurs autres localités du Bénin, le site sacré de Malanhoui dans la commune d’Adjarra était encore à l’honneur dans l’Ouémé. Il a vibré au son et aux couleurs de cette fête sous les regards admiratifs des maires d’Ajarra et de Porto-Novo, ainsi que des autorités politico-administratives de l’Ouémé qui ont invité les vaudouisans à prier les mânes de nos ancêtres afin que se déroulent dans la paix les prochaines élections au Bénin.

LIRE AUSSI:  Le professeur Achille Massougbodji, Chevalier de la Légion d’honneur:Les mérites d’un amoureux de la recherche scientifique reconnus

Le Vodoun était une fois encore sous les feux de la rampe samedi 10 janvier dernier, à l’occasion de la fête des religions endogènes au Bénin. Le site sacré de Malanhoui dans la commune d’Adjarra, comme tous les ans, a vibré au son et aux couleurs de la célébration. Dignitaires et adeptes du culte vodoun des communes du département de l’Ouémé n’ont pas lésiné sur les moyens pour rendre hommage aux divinités et mânes de nos ancestres. Il y a eu des adeptes des cultes Vodoun Mami, Thron Kpéto Déka Alafia, Mènou, Mamiwata, Zè-kpon, Gambada et autres. Ils se sont à l’occasion parés de leurs plus beaux accoutrements sans oublier leurs fétiches.
Dans son mot de bienvenue, le président départemental de l’Ouémé du culte vodoun, Bienvenu Assogba Agossou, a invité les adeptes et dignitaires du culte vodoun à continuer d’œuvrer dans l’amitié et la fraternité à la promotion de la richesse culturelle et cultuelle du Bénin. Bienvenue Assogba Agossou a appellé à l’aménagement du site de Malanhoui. Selon lui, les adeptes ont réalisé à ce jour sur fonds propres, la construction d’une case ronde pour le culte vodoun et l’installation de l’énergie solaire est prévue au cours de l’année 2015.

LIRE AUSSI:  Sécurité dans les zones frontalières: Les priorités d’action pour un climat de paix

Elections apaisées

Comme pour dire que cet appel n’est pas tombé dans des oreilles de sourd, le maire d’Adjarra, Yaya Saka a pris l’engagement, au nom de son Conseil communal, de constuire au cours de cette année 2015, une latrine à double cabine. Car, selon lui, le pélerinage annuel du culte vodoun est une fierté nationale et participe à la valorisation des valeurs endogènes au Bénin. Le maire Yaya Saka a souhaité que se renforce la tolérance inter-religieuse dont fait preuve depuis plusieurs années les différentes confessions religieuses au Bénin pour la pérennisation de la paix et que se déroulent dans des conditions apaisées, les élections législatives ainsi que les municipales, communales, et locales.
Le maire de Porto-Novo, Moukaram Océni, a trouvé pour sa part que le président Nicéphore Soglo a vu juste en créant en 1992 cette fête des religions endogènes célébrée chaque 10 janvier. Selon lui, cette fête est devenue un rendez-vous culturel, cultuel et touristique du Bénin. Emboitant le pas à son collègue d’Adjarra, il a aussi pris l’engagement d’installer sur le site de Malanhoui 10 lampadaires solaires avant la célébration de la prochaine édition de cette fête. Aussi, Moukaram Océni a-t-il demandé aux dignitaires et adeptes du culte vodoun d’intercéder auprès des mânes de nos ancestres pour que le Bénin traverse la période électorale en cours sans anicroche. Les appels à des élections apaisées ont été également appuyés par le représentant du préfet des départements de l’Ouémé-Plateau, Félix Agbayahoun. Il a exhorté à l’unité des dignitaires et adeptes des différentes religions endogènes.
Le clou de la célébration à Malanhoui a été la consultation devant tout le public, de l’oracle par des prêtres du Fâ pour voir ce que sera l’année 2015. La consultation a révélé le signe «Sa Médji ». Selon les interprétations des consultants, à travers ce signe, les mânes des ancestres demandent aux populations de respecter les autorités politico-administratives et aux jeunes d’avoir du respect à l’égard de leurs âinés.
Pour marquer l’édition 2015 de cette fête, le ministre du culte vodoun, Guin Agboto-Zounmè Akplogan, a distingué cinq dignitaires pour leurs efforts dans le cadre de la promotion des valeurs ancestrales au Bénin.
Les manifestations à Malanhoui se sont achevées par le défilé des différents dignitaires et adeptes présents.