Fête nationale de la République fédérale d’Allemagne : Walter L. von den Driesch célèbre l’événement à Cotonou

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fête nationale de la République fédérale d’Allemagne : Walter L. von den Driesch célèbre l’événement à Cotonou


La République fédérale d’Allemagne a célébré, lundi 3 octobre dernier, le 26e anniversaire de son unification. A Cotonou, Walter L. von den Driesch, ambassadeur d’Allemagne près le Bénin, a offert un dîner dans son jardin. Parmi ses invités, on dénombre des représentants des institutions de la République, du corps diplomatique, des membres du gouvernement dont Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.

LIRE AUSSI:  Campagne cotonnière 2022-2023 : les prix d’achat de coton-graine homologués

Exécution des hymnes nationaux de la République fédérale d’Allemagne et du Bénin, allocutions de circonstance, coupure du gâteau et partage du dîner.

Dans son mot de bienvenue, Walter L. von den Driesch, ambassadeur d’Allemagne près le Bénin, rappelle que la célébration marque le 26e anniversaire de l’unité allemande. Selon lui, cette unité du pays est le fruit d’une révolution pacifique opérée par ses compatriotes Est-Allemands en 1989 et qui a abouti à la chute du Mur de Berlin en 1990. Cet événement est un symbole de courage, voire une source d’inspiration pour ceux qui s’engagent en faveur de la liberté de l’individu, des droits du citoyen et de l’amitié entre les peuples, mentionne l’ambassadeur allemand. Deux forces ont rendu ce triomphe possible. D’une part, l’ambassadeur note la Société civile face à une classe politique qui a eu à réprimer pendant des décennies le désir de liberté. D’autre part, la solidarité internationale, car l’Allemagne n’a pu obtenir l’unité nationale dans la liberté que grâce à ses voisins et à ses partenaires, reconnaît Walter L. von den Driesch.

LIRE AUSSI:  Autorisation de ratification au Parlement: 10 milliards F Cfa pour l’eau potable à Boukoumbé, Covè et Zagnanado

Il salue la similitude entre cette révolution et le renouveau démocratique de 1990 au Bénin, par la force des mots et non par les armes. Saluant l’alternance démocratique de mars 2016 qui a installé le régime de la Rupture, Walter L. von den Driesch se réjouit de la détermination du gouvernement de Patrice Talon à engager des réformes structurelles dans la vie socio-économique, juridique et politique du Bénin. Par ailleurs, en évoquant les défis du monde actuel à savoir le terrorisme, la pauvreté, le trafic illicite qui affecte la souveraineté des Etats, les conflits ethniques et religieux, etc., il fera comprendre qu’un seul pays ne saurait y faire face pour les relever. « Aucun de ces problèmes ne s’arrête aux frontières nationales et régionales. Il nous faut agir ensemble dans notre monde seul et unique », préconise-t-il.

Dans ce cadre, une politique de coopération est nécessaire. C’est pourquoi, confie-t-il, l’Allemagne tient à jouer sa partition en appuyant le Bénin même si elle ne saurait régler tous les problèmes. Elle va lui allouer 44,6 milliards de F CFA suite aux 19es négociations intergouvernementales tenues les 21 et 22 septembre derniers. Trois domaines seront pris en compte, à savoir l’eau et l’assainissement, l’agriculture et la décentralisation et le développement communal, signale le diplomate allemand.
Pour le compte du Bénin, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, souligne que les relations entre les deux pays datent de plusieurs décennies et que le gouvernement entend les consolider. Selon lui, la confirmation de la poursuite des appuis de l’Allemagne au Bénin le réconforte. Il dira son admiration pour ce pays dont il apprécie la rigueur, la constance dans le choix. Ce sont, relève-t-il, des valeurs qui inspirent le Bénin dans la gestion des finances publiques, la lutte contre la corruption. Parlant de la solidarité, le chef de la diplomatie béninoise fait savoir que le désir du Bénin est de faire du développement inclusif, de respecter chacun dans ses droits. « Le Nouveau départ est une démarche qui accorde une place de choix à la bonne gestion », assure-t-il?