Fin de la première session ordinaire de la Haac: L’institution fait le point des activités menées

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fin de la première session ordinaire de la Haac: L’institution fait le point des activités menées


La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a clôturé sa première session ordinaire de l’année 2020, hier jeudi 25 juin. À l’occasion d’une cérémonie de clôture en présence des responsables d’associations professionnelles et ceux des organes de service public le président de la Haac, Remi Prosper Moretti, est revenu sur les différentes activités menées par le collège des conseillers en quatre mois.

LIRE AUSSI:  Selon les prédictions du Fâ et les têtes couronnées d’Allada: La voie toute tracée pour Patrice Talon en 2021

La première session ordinaire de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a connu son épilogue ce jeudi 25 juin. Cette session ouverte le 25 février dernier conformément à l’article 83 du règlement intérieur de l’institution a permis en quatre mois à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication de se pencher sur le respect de l’éthique et de la déontologie en matière de presse et de communication par les professionnels des médias, l’organisation de la campagne exclusivement médiatique des élections communales et municipales du 17 mai 2020 qui a occupé près de deux mois sur les quatre qu’a duré la session. La Haac a aussi examiné les dossiers de renouvellement des conventions des radiodiffusions sonores commerciales arrivées à terme, le rapport relatif à la modernisation du système de la carte de presse et d’autres activités de sensibilisation des acteurs politiques, des patrons de presse, du personnel de la Haac et des agents de sécurité de l’institution.
Sur la question du respect de l’éthique et de la déontologie en matière de presse et de communication par les professionnels des médias tant du service public que du secteur privé, Fernand Gbaguidi, rapporteur de la Haac, a indiqué que la plénière des conseillers a examiné trois rapports et pris trois importantes décisions portant mise en demeure de directeurs de publication de journaux, de directeurs de radiodiffusion et d’un promoteur de chaine de télévision privée. En effet, le dérapage dans le traitement de l’information par le journal Point Média dans sa publication du 30 mars 2020 a obligé la Haac à adopter la décision n°20-018/Haac du 1er avril 2020 portant mise en demeure du directeur de publication du journal Point média et retrait de sa carte de presse. Le rapporteur de la Haac a également fait mention de deux rapports relatifs respectivement au suivi déontologique des contenus médiatiques de la radiodiffusion sonore Capp Fm et de la chaîne de télévision Canal 3 Bénin.

LIRE AUSSI:  Campagne électorale: Un cadre Prd arrêté à Dangbo pour « incitation à la violence »

Pour des résultats plus élogieux

L’institution a pris, souligne Fernand Gbaguidi, la décision n°20-019/Haac du 1er avril 2020 portant mise en demeure du directeur de la radiodiffusion Capp Fm et suspension de l’émission interactive ‘’ Cas pratique’’. Celle n°20-2020/Haac du 02 avril 2020 portant mise en demeure du promoteur a été prise à l’encontre de Canal 3 Bénin. Après avoir souligné les actes préparatoires de la gestion de la campagne exclusivement médiatique des élections communales du 17 mai dernier et les décisions y relatives, Fernand Gbaguidi a rappelé que relativement aux dossiers de renouvellement des conventions arrivées à terme, cinq rapports ont été examinés. Quant au renouvellement de la carte de presse, le rapporteur de la Haac a fait savoir que la plénière des conseillers a décidé de la création d’une commission temporaire chargée de la mise en place du système de gestion automatique des cartes de presse au Bénin. L’institution, au cours de sa première session ordinaire, a également mené d’autres activités dont entre autres, la rencontre avec les conducteurs de véhicules administratifs et le personnel de sécurité, qui a permis au président et aux conseillers d’apprécier les conditions de vie et de travail de cette catégorie de personnel et d’envisager les solutions pour les améliorer.
Rémi Prosper Moretti a exprimé toute sa gratitude aux professionnels des médias et au personnel de la Haac. « Restons toujours mobilisés pour des prouesses plus grandes. Continuons sans désemparer l’œuvre de construction de notre institution afin que la régulation responsable des médias soit un authentique instrument de développement », a exhorté Rémi Prosper Moretti, président de la Haac.