Fin de mission au Bénin de l’ambassadeur du Japon et du Nonce apostolique: Les mérites de deux diplomates salués

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fin de mission au Bénin de l’ambassadeur du Japon et du Nonce apostolique: Les mérites de deux diplomates salués


Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, a offert un dîner en l’honneur de l’ambassadeur du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi et du Nonce apostolique, Brian Udaigwe, tous deux en fin de mission, hier jeudi 16 juillet, dans les locaux du ministère. Une occasion festive mais également de reconnaissance de mérite des deux diplomates qui ont marqué le Bénin par leurs contributions aux œuvres de développement.

LIRE AUSSI:  Avant-projet du guide du surveillant pénitentiaire: Le document à l'étape de la pré-validation

Le Nonce apostolique Brian Udaigwe et l’ambassadeur du Japon près le Bénin, en fin de mission, ont marqué le Bénin par la qualité de leurs relations, selon les témoignages du ministre Aurélien Agbénonci. Ce dernier a offert un dîner en l’honneur des deux diplomates pour exprimer toute la reconnaissance du pays et son amitié à deux grands amis aux qualités exceptionnelles et au parcours exemplaire. Aurélien Agbénonci a indiqué à l’occasion, en présence de ses collègues de la Santé, de l’Industrie et du Commerce et de la doyenne du corps diplomatique, que l’urgence sanitaire qui change les habitudes a failli faire différer cette rencontre d’échanges conviviaux. « Nous aurions été très chagrinés au niveau du gouvernement de ne pas trouver une formule pour pouvoir dire notre amitié et surtout notre reconnaissance à deux grands amis du Bénin qui ont eu un parcours exemplaire dans leur mission près de nous et qui sont appelés ailleurs », fait savoir Aurélien Agbénonci. Il a loué les qualités humaines des deux ambassadeurs ainsi que leur professionnalisme et surtout la manière dont ils ont pris le temps de comprendre le Bénin, de le parcourir, et de comprendre pourquoi le président Patrice Talon a dit qu’il fallait un gouvernement de rupture. Chacun des deux ambassadeurs, souligne le ministre, a conduit la politique de ses institutions et a travaillé à consolider les relations de son pays avec le Bénin, s’est-il réjoui.

LIRE AUSSI:  Place Idi de Bohicon : Tous les éloges et mercis pour Allah !

De bons souvenirs

Aurélien Agbénonci a témoigné que c’est sous le mandat du Nonce apostolique Brian Udaigwe que le président Patrice Talon a eu l’opportunité d’effectuer une visite de travail au Vatican le 18 mai 2018. Il a félicité le Nonce pour sa contribution à la réussite de cette visite de travail si bien préparée dans la simplicité et la convivialité. Le ministre a salué les actions discrètes et efficaces du Nonce, menées au titre de l’Eglise catholique dans le domaine de la santé et de l’éducation. « Depuis notre indépendance, il a fallu le Nonce Brian Udaigwe et le gouvernement du président Patrice Talon pour que nous puissions signer notre accord-cadre relatif au statut juridique de l’Eglise catholique au Bénin entré en vigueur le 23 août 2018 », témoigne Aurélien Agbénonci.
Par rapport à Kiyofumi Konishi, le ministre garde un souvenir fort de coopération. La mise en service de l’hôpital de zone d’Allada, le projet de construction du passage supérieur de Vèdoko, prévu pour 2021, le projet de construction des écoles dans l’Atlantique, les dons de matériels médicaux, la visite des investisseurs japonais au Bénin, l’approvisionnement en eau des populations de Dassa et Glazoué,… sans oublier la capacité managériale du président Talon reconnue par les hauts responsables du Japon lors de son passage dans ce pays le 29 août et le 22 octobre derniers. Les diplomates ont chacun exprimé leur reconnaissance et relevé les diverses actions du gouvernement dans les domaines politique, social…
Ils partent du Bénin avec de bons souvenir.