Fin des travaux du séminaire parlementaire sur le système partisan: Les trois enseignements du président de l’Assemblée nationale

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fin des travaux du séminaire parlementaire sur le système partisan: Les trois enseignements du président de l’Assemblée nationale


Fin des travaux du séminaire parlementaire sur le système partisan: Les trois enseignements du président de l’Assemblée nationale

Les participants au séminaire parlementaire sur le système partisan ont esquissé des solutions pour conjurer l’extrême fragmentation qui affecte les formations politiques au Bénin. Malgré les divergences de points de vue, ils sont parvenus à des propositions pour juguler la crise de gouvernance qui aggrave le mal-développement et la perte de légitimité des partis politiques. C’est la conclusion du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, qui a tiré trois enseignements au terme des travaux, vendredi dernier.

LIRE AUSSI:  Rentrée parlementaire: Houngbédji évoque les défis de la session budgétaire 2018

Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji se réjouit de la tenue du séminaire parlementaire sur le système partisan qui a regroupé, députés, chefs de partis politiques et membres de la Société civile, les jeudi 15 et vendredi 16 février derniers. « A travers de riches communications, vous avez essayé de conjurer effectivement l’extrême fragmentation qui affecte nos formations politiques. Vous vous êtes efforcés, malgré les divergences de points de vue, de juguler la crise de gouvernance qui aggrave le mal-développement et la perte de légitimité des partis politiques», s’est-il réjoui. Il a félicité les participants pour avoir proposé des améliorations au document de travail qui leur a été soumis.
En effet, cette rencontre, selon le président de l’Assemblée nationale, a permis de tirer trois enseignements et d’aboutir à des consensus qui auraient manqué aux délibérations dans les quatre murs de l’hémicycle.
Le premier enseignement, selon Adrien Houngbédji, est que cette rencontre a permis de faire un bilan critique du chemin parcouru dans l’expérimentation de la charte des partis politiques après la conférence des Forces vives de la nation, il y a vingt-huit ans. Le deuxième enseignement est que tous les participants se sont enrichis des expériences d’autres pays qui forcent l’admiration. Ce qui permettra de mettre en œuvre, indique-t-il, des stratégies plus adéquates pour atteindre les objectifs assignés. Le troisième enseignement, enfin, concerne la diversité et la qualité des conclusions des travaux, indique-t-il.
Selon Me Adrien Houngbédji, les débats ont été houleux. Des craintes ont même été manifestées à des moments donnés sur la bonne foi des députés, souligne-t-il. Tout cela, heureusement, a-t-il jubilé, a été surmonté, grâce aux volontés individuelle et collective de réussir ; laquelle relève encore et toujours du génie béninois. Il a remercié les efforts d’écoute et de tolérance qui ont caractérisé, selon lui, les débats durant le séminaire dont les objectifs ont été atteints.
Au nom de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji a pris l’engagement de faire en sorte que les recommandations issues du séminaire parlementaire soient largement prises en compte par la commission en charge des lois. Et dans cette perspective, il se dit convaincu de pouvoir compter sur l’appui de ses collègues pour examiner le document à la prochaine session ordinaire?

LIRE AUSSI:  Rentrée parlementaire: Houngbédji évoque les défis de la session budgétaire 2018