Financement en capital des start-ups : L’écosystème tech africaine en plein essor

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Financement en capital des start-ups : L’écosystème tech africaine en plein essor

Financement en capital des start-ups L’écosystème tech africaine en plein essorLes start-up fondées par des femmes ont marqué le secteur de la tech

2021 a été une année de croissance historique pour l’écosystème tech africaine. Selon le rapport Partech africa rendu public le 3 février dernier, 681 levées en equity ont rapporté la bagatelle de 5,2 milliards de dollars. Un nouveau record qui reflète un écosystème très actif, où près de 3 transactions sont conclues par semaine. « Le nombre de transactions a presque doublé, augmentant de 92 % par an », précise le rapport. Ce taux fait de la tech africaine l’un des écosystèmes ayant la croissance la plus rapide au monde. En 2021, il s’accélère considérablement, dépassant de loin les six dernières années qui ont vu un taux de croissance annuel composé (Cagr) de 45 %. Le montant des investissements a augmenté. L’écosystème tech africaine a attiré deux fois plus d’investisseurs en 2021 (+101 % par rapport à l’année dernière) avec 891 investisseurs. Ils ont fait preuve de plus d’engagement sur le marché, avec 268 investisseurs qui ont réalisé 2 transactions ou plus (soit +144 % par rapport à 2020) et 65 qui en ont réalisé cinq ou plus (soit +195 % par rapport à 2020). 37 start-up technologiques africaines ont levé un total de 767 millions de dollars en 43 tours de financement. A mesure que les start-up se développent et acquièrent une plus grande prévisibilité, le financement par emprunt devient un biais utile qui permet d’accélérer la croissance, tout en limitant la dilution, selon le rapport. « 2021 marque une véritable tendance en ce sens avec la création de fonds de dette dédiés aux marchés émergents, en particulier en Afrique », indique Partech Africa. Les start-ups nigérianes ont levé près de la moitié du montant total de la dette (345 millions de dollars), prenant 45 % du total de la dette levée.

LIRE AUSSI:  Tribunal de commerce de Cotonou: Deux nouveaux juges installés

Le Nigeria, leader incontesté

Le Nigeria reste incontournable dans l’écosystème tech africaine, avec une avance tant sur le montant du financement que sur le nombre de levées de fonds en equity. Si le Nigeria occupe une place à part avec 1,8 milliard de dollars, soit 34 % de l’ensemble des financements par actions en Afrique, l’Égypte, l’Afrique du Sud et le Kenya ont également attiré plus d’un demi-milliard chacun. Le Sénégal complète le top 5, l’Afrique francophone accélérant 2,6 fois plus vite que le reste du continent avec une croissance annuelle de 695 % du montant investi par rapport à l’année dernière. Portée par les méga-tours, la Fintech n’a représenté que 32 % des transactions. La numérisation des secteurs fondamentaux de l’économie (commerce, éducation, énergie, santé, logistique) a permis à chacun de ces secteurs de franchir la barre des 200 millions de dollars.
A noter que les start-up fondées par des femmes ont levé 20 % de tous les tours de table en 2021, en hausse de sept points par rapport à 2020 (13 %). Elles ont obtenu 834 millions de dollars, soit 16 % du total des levées de fonds en equity, ce qui représente une augmentation de 2 points de pourcentage par rapport aux 14 % de 2020.