Financement: La Biic innove avec des crédits agricoles à taux bonifié

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Financement: La Biic innove avec des crédits agricoles à taux bonifié

Didier Ayibatin, DG Biic

Les promoteurs agricoles n’ont plus de soucis à se faire pour le financement de leurs activités. La Banque internationale pour l’industrie et le commerce (Biic) se positionne comme un partenaire fiable et de premier choix pour les aider et leur apporter les ressources indispensables à l’essor de leurs entreprises.

LIRE AUSSI:  Planification du Ccr de la nutrition dans l'Atlantique-Littoral: Le Sp-Can outille les cadres de concertation communaux

Les internautes et les acteurs du monde agricole ont été émerveillés d’apprendre, vendredi 17 septembre dernier à travers un facebook live animé par Désiré Ategbo, chef service Pme de la Biic, que cette banque s’est positionnée en faveur du financement du secteur agricole et de ses activités. Celui-ci avait notamment expliqué que l’accès au crédit des promoteurs agricoles est une réalité à la Biic. «Vous êtes une Pme ou une Pmi agricole, une coopérative de producteurs ou de transformateurs, un exploitant agricole disposant d’un Ifu et vous avez besoin d’accompagnement pour l’acquisition d’équipements, de moyens de production, de transformation, de stockage, de conservation et de transport ou distribution, l’acquisition d’intrants agricoles spécifiques, le renforcement de fonds de roulement… votre vrai partenaire financier vous accompagne dans le développement de vos activités agricoles à travers la mise en place d’un crédit à taux bonifié ».
En effet, la Biic finance le secteur du coton, de l’anacarde, du maïs, du soja et du karité. Le financement de ces produits répond à des critères bien définis. « L’expertise que nous avons de financer les promoteurs agricoles tient de notre histoire et des objectifs que nous nous sommes fixés. Nous avons acquis une bonne connaissance du secteur par la maîtrise des différents cycles de chaque produit, depuis la récolte jusqu’à la commercialisation », a expliqué le chef service Pme de la Biic. Selon ses propos, la banque a beaucoup de clients historiques qu’elle finance sur tout le territoire national et qui sont très actifs lors des différentes campagnes agricoles. Elle a aussi ramené beaucoup de clients qui étaient dans l’informel dans le système formel.
L’offre de financement des promoteurs agricoles se présente sous diverses formes tenant compte des besoins de financement. Il s’agit des crédits à court terme (moins de deux ans) pour les besoins en fonds de roulement pour permettre aux promoteurs de faire face efficacement à la campagne, des crédits à moyen terme (deux à sept ans) pour les équipements.
« Tout ceci peut passer par l’ouverture de lettre de crédit pour les importations, la mise en place d’un crédit relai pour soutenir la lettre de crédit au cas où elle n’est pas provisionnée à 100 %, le financement de l’exploitation, etc.

LIRE AUSSI:  Renforcement des patrouilles dans les corridors au Bénin : La police et la gendarmerie dotées de 30 véhicules pick-up

Conditions d’accès facilitées

« Il est mis en place au profit des entreprises agricoles, un fonds pour la prise en charge des intérêts sur les financements accordés au secteur agricole pour l’atténuation des effets socio-économiques de la pandémie de la Covid-19, géré par le Fonds national pour le développement agricole (Fnda), a-t-il également soutenu. Ce fonds permet d’avoir un taux de sortie de 2 % l’an au profit des bénéficiaires. De manière spécifique, pour l’année 2021, ce taux est fixé à zéro pour cent (0%) au profit de ceux qui opèrent dans le maillon de la transformation agroalimentaire.
Pour être éligibles au fonds de bonification, les requérants doivent être des exploitants agricoles de type familial ou une entreprise agricole évoluant dans la production végétale, animale ou halieutique ou réalisant des opérations d’achat d’équipements agricoles et de fournitures d’intrants ou bien être une entreprise opérant dans la transformation agroalimentaire. Ils doivent avoir exercé leurs activités pendant au moins les deux dernières années, disposer d’un Ifu, exercer une activité sur l’un des maillons, notamment de la production à la commercialisation des chaînes de valeur des filières promues au niveau des pôles de développement agricole. Plusieurs clients de la Biic ont déjà bénéficié de ce type de facilité.
Désiré Ategbo rappelle aussi qu’en dehors d’une garantie fiable et suffisante prise en affectation hypothécaire, un mécanisme de garantie est mis en place pour faciliter l’accès au crédit des promoteurs et entrepreneurs agricoles. La Biic rassure par ailleurs tous les acteurs du secteur agricole qui ont des projets, qu’ils disposent des possibilités de financement, soutenues par l’État et mises en œuvre au niveau de toutes ses agences où les dossiers seront reçus, étudiés et traités avec professionnalisme et diligence. « Il faudra saisir cette opportunité de financement du secteur agricole qui est l’une des priorités de la Biic », plaide-t-il.
La Biic est une banque universelle au capital de 82 514 000 000 F Cfa, née de la fusion de l’ex-Baic et de l’ex-Bibe. Elle offre des services aux grandes entreprises et institutions, à la clientèle élite, Pme/Pmi et particuliers. Son premier souci, la satisfaction de sa clientèle. Son réseau d’agences est disséminé partout sur le territoire béninois. Elle est une banque à capitaux 100 % béninois.
La Biic, plus qu’une banque, reste et demeure un vrai partenaire financier?

LIRE AUSSI:  Planification du Ccr de la nutrition dans l'Atlantique-Littoral: Le Sp-Can outille les cadres de concertation communaux