Financement public des partis politiques: Br, Up et Fcbe reçoivent leurs chèques à la Cena

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Financement public des partis politiques: Br, Up et Fcbe reçoivent leurs chèques à la Cena

entrée de la cena

Les partis politiques Bloc républicain (Br), Union progressiste (Up) et Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont reçu, ce mercredi 22 septembre à la Cena, une première tranche du financement public au titre de l’exercice 2021.

LIRE AUSSI:  Conseil électoral: Talon nomme une femme (Les nouveaux membres prêtent serment mercredi)

La Commission électorale nationale autonome (Cena) a procédé hier, à son siège à Cotonou, à la remise de chèques aux partis politiques éligibles au financement public. La clé de répartition est restée la même. Cette remise de chèques s’inscrit dans le cadre du respect par l’institution ayant en charge l’organisation des élections, des articles 8, 9, et 10 de la loi sur le financement public des partis politiques en République du Bénin. Le montant total à répartir entre l’Union progressiste, le Bloc républicain et Force cauris pour un Bénin émergent pour le compte de l’exercice 2021 est de trois milliards de francs Cfa, et les ayants droit ont presque touché la moitié soit environ 1,5 milliard de francs Cfa. Mais en prélude à cette remise de chèques, une mission de la Cena a effectué une descente sur le terrain du 13 au 17 septembre dernier. Cette mission avait entre autres pour tâches, la vérification et l’analyse d’informations visant à déterminer de façon continue que le fonctionnement et l’utilisation des ressources allouées aux partis politiques sont conformes aux exigences légales.
Il s’est donc agi pour les agents mandatés par la Cena, de s’assurer que le fonctionnement des partis politiques ainsi que la gestion de leurs ressources financières sont conformes aux exigences de la loi; de vérifier le respect des modalités d’installation de leurs sièges conformément à l’arrêté n° 055 du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique en date du 1er avril 2020 et que le parti politique a fait à la Cena et à la Cour suprême, la déclaration de l’ensemble des aides, dons, legs et subventions éventuels reçus au titre de 2020.

LIRE AUSSI:  Passation de charges à la Cena: Le Conseil électoral dans ses fonctions (Sacca Lafia aux commandes)

Encore du chemin pour le respect des normes

« Tout n’est pas rose mais ce n’est pas avec un premier financement qu’ils vont tout mettre en place. Néanmoins, on peut dire qu’à 80 % tous les partis ont essayé de s’acquitter de leurs obligations légales. Ce qu’on peut leur reprocher, c’est au sujet des bureaux départementaux. La loi les oblige à en avoir dans les 12 départements. Mais dans le nord, la plupart des bureaux ont été saccagés à cause des violences électorales», confie une source proche de la Cena avant d’ajouter: «Donc, ils n’ont pas encore les ressources pour les remettre en place. On a aussi constaté que quelques bureaux n’ont pas le bon standing, toujours pour insuffisance de ressources. En ce qui nous concerne, nous pensons renforcer leurs capacités à travers des séries de formations notamment en animation de la vie politique ».
Il faut noter qu’en ce qui concerne les critères de répartition du montant débloqué, la loi n°2019-44 portant financement public des partis politiques précise que le montant total annuel est réparti entre les partis, en fonction du nombre de leurs députés et de leurs élus communaux à raison de 60 % au prorata des élus communaux et 40 % au prorata des députés. Et le nombre de députés et d’élus communaux est celui issu des résultats des dernières élections législatives et communales. Les élections législatives et communales de 2019 et 2020 étant encore les dernières, seuls l’Up, le Br et Fcbe sont éligibles.

LIRE AUSSI:  Présidentielle du 11 avril : Pas de vote à Tchaourou, selon la Société civile