Finances publiques: Ces réformes qui facilitent la vie aux retraités

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Finances publiques: Ces réformes qui facilitent la vie aux retraités


Plus de longues files d’attente ni des déplacements incessants pour toucher sa pension de retraite. Plus besoin non plus de lourds dossiers pour jouir de ses droits d’agent admis à la retraite. Le gouvernement a opté pour une simplification totale des formalités.

LIRE AUSSI:  Montée progressive des eaux au Bénin: Vigilance aux voisinages des bassins !

Après les mesures prises pour le paiement effectif de la pension sur la base des indices revalorisés et l’amélioration de la communication de l’administration avec les usagers du service des pensions, le gouvernement oeuvre toujours à soulager les peines des agents admis à faire valoir leurs droits à la retraite. A l’endroit des pensionnés du Fonds national des retraites du Bénin (Fnrb), des dispositions sont prises pour la remise du carnet et le paiement à bonne date des pensions.
Cette décision a été prise au cours du Conseil des ministres du 16 septembre dernier. Ainsi, pour compter de ce lundi 2 novembre, les retraités du Fnrb bénéficieront de leur pension à bonne date sans qu’aucune pièce produite par l’administration ne leur soit exigée. Il faut aussi y voir le fruit de la numérisation des services administratifs voulue et mise en application par le gouvernement. Cette réforme a permis de délivrer plus de quatre cents (400) carnets de pension en trois jours de travaux. Les pensions des agents admis à la retraite ce 1er octobre sont déjà liquidées automatiquement, leurs carnets disponibles et mis en paiement. Pour les futurs retraités du 1er janvier 2021, la majorité des dossiers sont liquidé et les livrets disponibles. Pour ce qui concerne les ayants cause des retraités, depuis le 1er janvier 2019, ils ne sont plus tenus de produire le procès-verbal du tribunal qui autrefois constituait un casse-tête pour la constitution des dossiers.

LIRE AUSSI:  Restitution des trésors culturels par la France :Le Bénin maintient son agenda

Le paiement électronique, une réalité

Après l’opération de virement automatique des pensions de plus de cinquante mille (50 000) francs, le gouvernement prend une mesure supplémentaire pour les pensions de montant inférieur. Par cette opération, toutes les pensions de montant supérieur ou égal à cinquante mille(50 000) francs Cfa sont payées systématiquement par virement bancaire (Banques, Ccp, et Fececam). Un an après la mise en application de cette mesure, le taux de bancarisation des pensions qui était de 25 %, est passé à 76 %, faisant augmenter le nombre de pensionnés en virement de 13 000 en octobre 2017 à environ 38 000 en octobre dernier.
Le paiement des pensions par mobile money, principalement pour les moins de 50 000 F Cfa augmente aussi le taux de bancarisation des pensions qui s’inscrit dans le cadre global des actions du gouvernement en matière de transparence budgétaire.
Pour l’échéance du 1er novembre dernier, plus de 3 700 pensionnés seront payés par mobile money soit 30 % de l’effectif attendu dont environ 1 700 par Moov money et 2 000 par Mtn Mobile money. Les avantages de ce nouveau mode de paiement sont énormes. Le pensionné bénéficie plus rapidement de sa pension sans se déplacer et pourra faire son retrait à tous les coins de rue. Il limite les déplacements des personnes âgées, surtout dans le contexte du Covid-19 où les personnes les plus vulnérables sont celles du troisième âge. L’objectif visé par le gouvernement est de réduire les tracasseries des pensionnés à travers les nouveaux instruments de paiement.