Flambée des prix sur les marchés: La marche annoncée sanctionnée par un non-lieu à Parakou

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: 1

Marché de Parakou

La marche pacifique prévue par les populations de Parakou pour protester contre la flambée des prix des produits alimentaires sur les marchés et la cherté de la vie au Bénin, n’a plus eu lieu, samedi 26 juin dernier. Et pour cause, le maire de la ville, Inoussa Zimé Chabi, n’a pas donné une suite favorable à leur demande d’autorisation.

LIRE AUSSI:  Journée mondiale du cœur: 3 millions de décès pour cause de pollution atmosphérique

La cherté des denrées de première nécessité sur les différents marchés béninois n’épargne pas les populations de la ville de Parakou. Pour exprimer leur ras-le-bol face à la situation, ces dernières entendaient organiser une marche pacifique à travers leur ville, samedi 26 juin dernier. Mais dans une correspondance en date du jeudi 24 juin, le maire Inoussa Zimé Chabi leur a réfusé l’autorisation.

Ainsi, l’évènement tant attendu n’a plus eu lieu.

Tout en remerciant les initiateurs de ladite marche pour avoir suivi la procédure administrative en matière de manifestations, l’autorité municipale n’a pas donné une suite favorable à leur requête. Selon elle, des dispositions sont déjà prises par le gouvernement pour trouver des solutions à la situation.

Apparemment, son message a été entendu. La preuve, samedi 26 juin dernier, il n’y avait âme qui vive à la place Bio Guerra, lieu où le départ de la marche était prévu à 8 heures, pour rallier la préfecture de Parakou, comme point de chute. Par ailleurs, avec la pluie qui s’abattait sur la cité des Koburu, personne n’était prêt à se mettre dans la rue.

LIRE AUSSI:  Martine Gbaguidi, secrétaire générale de l’association Yénakpon: « Le faible rendement du manioc nous inquiète »

Mais loin de se décourager, les populations ont promis de revenir si la situation perdure. Elles n’ont donc pas abdiqué.