Foot-Corruption: La Caf sanctionne onze arbitres

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Foot-Corruption: La Caf sanctionne onze arbitres


Le scandale de corruption qui a éclaboussé le président de la Fédération ghanéenne de football, Kwesi Nyantakyi, continue de faire des remous. Saisi du dossier depuis quelques jours, le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football a pris sur lui la responsabilité, samedi 7 juillet dernier, de sanctionner les arbitres fautifs. 

LIRE AUSSI:  7e Salon africain de l’innovation et de l’invention technologique: Le génie des inventeurs africains célébré

Le Jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (Caf) a prononcé la suspension de onze arbitres cités dans l’affaire de corruption qui a occasionné la chute du président de la Fédération ghanéenne de football, Kwesi Nyantakyi. Les sansions vont d’une suspension à vie à une suspension à titre provisoire. Ainsi, 22 hommes en noir se sont vus infligés ces sanctions. La plus lourde sanction a été prise à l’encontre de l’arbitre assistant Marwa Range (Kenya), filmé en train d’accepter 600 dollars de la part d’un journaliste se faisant passer pour un dirigeant de club ghanéen. Il écope d’une exclusion à vie de toute activité liée au footballf. L’arbitre Yanissou Bebou (Togo) et l’arbitre assistant Jallow Ebrima (Gambie), quant à eux, sont suspendus pour dix ans. Des arbitres et assistants ivoiriens, maliens, burkinabè, mauritaniens et nigériens ont écopé des peines de suspension allant de deux à six ans. Il s’agit de Boukari Ouédraogo (Burkina Faso), Denis Dembele (Côte d’Ivoire), Marius Tan (Côte d’Ivoire), Bi Valere Gouho (Côte d’Ivoire), Coulibay Abou, (Côte d’Ivoire), Moriba Diakite, (Mali), Demba Boubou, (Mauritanie) Maman Raja Abba Malan Ousseini, (Niger). 

LIRE AUSSI:  Compagnie départementale des sapeurs-pompiers du Zou et des Collines: Des exercices de simulation pour renforcer les capacités d’intervention

En plus de ce lot d’officiels, le jury disciplinaire devra se pencher le 5 août prochain sur le cas d’une dizaine d’arbitres ghanéens et d’un libérien provisoirement suspendus de toute activité liée au football.
Pour rappel, dans un documentaire diffusé le mois dernier, le journaliste d’investigation Anas Aremeyaw Anas, a révélé un système de corruption à l’œuvre dans le football ghanéen et même africain. Une vidéo qui a mis à nu des arbitres en train d’accepter des pots-de-vin pour truquer des matchs du championnat ghanéen et des compétitions africaines.