Formation aux compétences numérique: Le premier centre Icdl public lancé

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Formation aux compétences numérique: Le premier centre Icdl public lancé


Fidèle à la vision du gouvernement de développer les compétences numériques au sein de l’administration publique et de la population, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation a procédé, ce mardi 11 février à Cotonou, au lancement du premier centre de formation et de test accrédité International Certification for Digital Literacy (Icdl). A cette occasion, Émile Kougbadi, directeur général de l’Agence béninoise du service universel des Communications électroniques et de la Poste, a reçu officiellement l’agrément 2020 de l’accréditation des mains de Damien O’Sullivan, président de la Fondation Icdl.

LIRE AUSSI:  Arrestation de 11 agents de la direction du conditionnement: Les centrales et confédérations syndicales exigent leur libération sans délai

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme de formation aux compétences numériques et de certification Icdl au profit du personnel de l’administration publique béninoise, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, a procédé, ce mardi 11 février à Cotonou, au de lancement du premier centre International Certification for Digital Literacy (Icdl) public du Bénin. La cérémonie a été couplée avec la remise officielle de l’agrément 2020 de l’accréditation Icdl à l’Agence béninoise du Service universel des Communications électroniques et de la Poste (Absu-Cep) par Damien O’Sullivan, président de la Fondation Icdl.
Selon la ministre du Numérique et de la Digitalisation, ces deux activités font suite au protocole d’accord signé en avril 2018.Elle reste convaincue que pour opérer de manière efficace la transformation digitale de l’administration, les cadres doivent acquérir les compétences numériques nécessaires. « Nous avons démarré la transformation digitale dans tout le pays à travers la mise en place d’infrastructures et de services dans tous les secteurs et corps de métiers », a-t-elle fait remarquer.
Toutes choses qui suscitent l’engouement de l’ensemble des populations. A l’en croire, l’objectif du centre de test accrédité Icdl est de former et certifier aux standards de l’Icdl les compétences numériques du personnel de l’administration béninoise, les enseignants et élèves, les artisans et commerçants. « Nous lançons un réseau de 62 centres qui vont aider les populations à utiliser efficacement les outils numériques », a-t-elle poursuivi.  L’Absu-Cep s’appuie, selon son directeur général, Emile Kougbadi, sur ce réseau de 62 centres dont le principal est basé au siège de l’agence et 61 autres centres secondaires sur l’ensemble du territoire. « Ces centres sont composés de 24 salles de classe numériques installées dans les établissements d’enseignement et 37 points numériques communautaires haut débit », a-t-il détaillé. Pour lui, c’est un grand jour pour l’Absu-Cep, car dans le cadre de la mise en œuvre de la démocratisation de l’Internet au Bénin, les élèves, artisans et autres bénéficieront des formations et certifications sur les logiciels bureautiques courants suivant les parcours définis par la Fondation Icdl comme par exemple l’essentiel de l’ordinateur, l’essentiel sur le web et la communication, le traitement de texte, le tableur, la présentation, la collaboration en ligne, la sécurité informatique, base de données, etc.
Avant de transmettre l’agrément 2020 de l’accréditation à l’Absu-Cep, Damien O’Sullivan, président de la Fondation Icdl, s’est réjoui du processus qui a abouti à cette cérémonie. Selon lui, l’Icdl est un standard de certification de compétences numériques utilisées dans le système des Nations Unies et dans plusieurs administrations publiques dans le monde entier.

LIRE AUSSI:  Coopération entre le Bénin et l’Oif : Une feuille de route « très ambitieuse » adoptée