Formation de jeunes producteurs de l’Afrique de l’Est au centre Songhaï: Seize stagiaires reçoivent leurs parchemins

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Formation de jeunes producteurs de l’Afrique de l’Est au centre Songhaï: Seize stagiaires reçoivent leurs parchemins


La formation initiée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) à travers son Bureau sous-régional pour l’Afrique orientale (Sfe) au profit de seize jeunes entrepreneurs agricoles en provenance de six pays d’Afrique de l’Est a pris fin, ce mardi 29 mai, au centre régional Songhaï de Porto-Novo. Après un mois de travaux, ils ont reçu leurs parchemins faisant désormais d’eux de potentiels producteurs leaders.

LIRE AUSSI:  Circulation routière: Les ministres Lafia et Koty appellent au respect de la piste cyclable

Le secteur agricole en Afrique orientale bénéficie désormais de nouveaux atouts pour son développement. L’espoir est permis avec la mise sur le terrain de seize jeunes producteurs provenant de six pays de la région, en l’occurrence le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Sud Soudan, la Tanzanie et le Burundi. Ils ont reçu leurs parchemins hier au centre régional Songhaï après quatre semaines de formation agricole initiée à leur intention par la direction du Secteur productif de la Communauté de l’Afrique de l’Est avec l’appui financier du Bureau sous-régional pour l’Afrique orientale (Sfe) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao). Ils ont renforcé leurs capacités technique, morale et organisationnelle grâce à ce programme d’investissement dans le capital humain de la Fao/Sfe.
Les seize stagiaires, tous retenus après un concours rigoureux et âprement disputé dans chacun de leurs pays respectifs, ont été outillés dans la production intégrée durable, notamment la production végétale, la production animale, la pisciculture, la transformation agro-alimentaire, les nouvelles technologies.
Pour le secrétaire général adjoint aux Services productifs de la Communauté de l’Afrique de l’Ouest, Chistopher Bazivamo, qui a clôturé les travaux, la fin de cette formation d’incubation marque un nouveau départ au niveau de ces jeunes entrepreneurs agricoles. Car, ils seront considérés désormais comme des pairs-formateurs et des ambassadeurs de la jeunesse dans l’agriculture au niveau de la communauté d’Afrique de l’Est pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et aider à éliminer la pauvreté.
Chistopher Bazivamo félicite le centre régional Songhaï pour la qualité de la formation et les moyens utilisés alliant la théorique et la pratique. Ce qui, à coup sûr, apportera de la valeur ajoutée à l’agro-business dans les pays d’Afrique de l’Est. Il garde l’espoir que les plans d’affaires en agrobusiness proposés par les jeunes producteurs seront favorablement étudiés pour une subvention par le Bureau sous-régional pour l’Afrique orientale (Sfe).

Accompagner les récipiendaires

Le secrétaire général adjoint aux Services productifs de la Communauté de l’Afrique de l’Est a informé les récipiendaires qu’une délégation de sa structure, avec le soutien des bureaux sous-régionaux et nationaux de la Fao, fera bientôt une visite de terrain pour voir dans leurs pays respectifs la mise en œuvre desdits plans agro-industriels. Lesquels plans devraient permettre d’améliorer les moyens de subsistance et les revenus des jeunes ruraux en augmentant la productivité, en soutenant les opportunités économiques rurales et en améliorant l’emploi des jeunes dans les Etats partenaires de l’Afrique de l’Est.
La représentante de la Fao pour l’Afrique de l’Est, Nomathemba Mhlanga est revenue sur l’intérêt de cette formation d’incubation de ces seize jeunes producteurs s’insérant dans le cadre de la mise en œuvre du projet de coopération technique intitulé : « Promouvoir l’emploi des jeunes dans le secteur agricole ». Elle assure les récipiendaires de ce que le projet va continuer à les soutenir sur le terrain à travers la mise en œuvre de leurs plans d’affaires et la mise en place d’une base de données régionales pour les jeunes en agriculture qui facilitera l’échange d’information sur les opportunités agroalimentaires.
Charlemagne Sintondji, au nom du directeur général du centre régional Songhaï, remercie la Fao/Sfe pour ce partenariat croissant entre leurs deux structures qui épousent pratiquement la même vision agro-écologique pour l’atteinte des objectifs communs, à savoir développer l’Afrique par l’agriculture et enrichir et nourrir les Africains par une agriculture bio intégrée et durable. Charlemagne Sintondji a prodigué des conseils avisés aux jeunes producteurs afin qu’ils comblent les attentes des uns et des autres. Un défi qu’entend relever les récipiendaires qui se sont engagés par la voix de leur porte-parole, Jackson Kiptamyi.

LIRE AUSSI:  Don de cahiers de la Fondation BOA-Bénin aux écoliers: Pour soutenir le système social au Bénin