Formation des acteurs judiciaires: Le projet d’appui à l’opérationnalisation de l’Efpj lancé

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Formation des acteurs judiciaires: Le projet d’appui à l’opérationnalisation de l’Efpj lancé


Déjà en cours d’exécution, le Projet d’appui à l’opérationnalisation de l’Ecole de formation des professions judiciaires a été présenté, hier jeudi 28 janvier, puis officiellement lancé par Gilbert Ulrich Togbonon, directeur adjoint de cabinet du ministre de la Justice et de la Législation. Financé par l’Union européenne, ce projet entend renforcer les capacités de l’Efpj pour lui permettre d’exercer les attributions qui lui sont confiées.

LIRE AUSSI:  Affaire bradage de 39 ha à Abomey-Calavi: Georges Bada et 13 autres condamnés, 15 personnes relaxées

Positionnée pour être le lieu de formation par excellence des acteurs judiciaires, l’Ecole de formation des professions judiciaires (Efpj) bénéficie d’un soutien de taille pour exercer ses attributions. C’est à travers le Projet d’appui à l’opérationnalisation de l’Ecole de formation des professions judiciaires dont le volet formation sera mis en œuvre par le groupement Expertise France…
A en croire Radhia Oudjari, directrice du département Gouvernance du groupement Expertise France, ce projet va induire l’amélioration des performances du secteur de la Justice dans la droite ligne du Plan stratégique de développement du secteur Justice 2015-2025 qui s’intègre au Programme d’action du gouvernement. C’est ce que confirme le directeur adjoint de cabinet du ministre de la Justice et de la Législation : « La création de l’Ecole de formation des professions judiciaires s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement, notamment dans la stratégie 1 du pilier 1 relatif au renforcement de la démocratie et de l’État de droit », fait observer Gilbert Ulrich Togbonon. Il indique que cette école va offrir une formation de qualité au profit de tous les corps intervenant dans le secteur judiciaire, notamment les magistrats, les avocats, les greffiers, les auditeurs de justice, les notaires, les commissaires-priseurs…

LIRE AUSSI:  Deuil dans la presse nationale: François Dégila conduit à sa dernière demeure à Porto-Novo

Des services de qualité

L’ordonnateur national du Fonds européen de développement, Serge Loupeda, ajoute que l’appui à l’opérationnalisation de l’Efpj offre l’opportunité d’outiller les acteurs judiciaires pour des services de qualité au profit des justiciables. Œuvrer pour une justice efficace au service de la population doit, selon le représentant de l’Union européenne, constituer une préoccupation permanente pour les gouvernants. Et pour lui, la création de l’Ecole de formation des professions judiciaires et l’identification d’un site pour l’abriter sont des actes qui démontrent à suffisance la détermination du gouvernement béninois à renforcer les capacités des acteurs du secteur judiciaire. Ruben Alba Aguilera a réaffirmé l’engagement de l’Ue à accompagner cette vision. Le représentant de l’Union européenne rappelle également que l’Ue est un partenaire de longue date du secteur de la Justice au Bénin. Il note que, de 2003 à ce jour, les investissements opérés par l’Union européenne dans ce secteur au Bénin sont de l’ordre de plus de 16 milliards francs Cfa. L’ordonnateur national du Fonds européen de développement précise que le projet d’appui à l’opérationnalisation de l’Efpj vient à la suite du Projet d’appui à la justice financé par l’Ue et qui est en phase de clôture. « Ce nouvel investissement témoigne de la vitalité de la coopération entre le Bénin et l’Union européenne », va en conclure le directeur adjoint de cabinet du ministre de la Justice et de la Législation. Gilbert Ulrich Togbonon a alors encouragé toutes les parties prenantes à bien exercer leurs attributions pour la réussite du projet.

LIRE AUSSI:  Effondrement d'un pont à Malanville: Prompte réaction des autorités

A propos du Pao-Efpj

D’un coût de 1 milliard 967 millions 871 mille francs Cfa, le Projet d’appui à l’opérationnalisation de l’Ecole de formation des professions judiciaires (Pao-Efpj) vise à renforcer l’Efpj pour lui permettre d’exercer les attributions qui lui sont confiées par son statut. Globalement, ce projet va contribuer à l’amélioration en efficacité et en efficience des performances des services judiciaires au travers de l’amélioration des performances de l’État béninois en matière de formation du personnel judiciaire. Financé sur le onzième Fonds européen de développement, le projet est mis en œuvre en deux phases : la phase d’exécution court du 15 janvier 2020 au 14 juillet 2022 puis la phase de clôture s’étendra du 14 juillet 2022 au 14 janvier 2023, soit une durée totale de 3 ans. Au terme du projet, quatre résultats sont attendus : la précision du cadre institutionnel de la gouvernance et de gestion de l’Efpj ; le renforcement des compétences du personnel de l’Efpj, de son pool de formation et de tuteurs de stage ainsi que des acteurs judiciaires ; l’élaboration et l’actualisation des outils pédagogiques de formation du personnel judiciaire ; le renforcement des capacités de l’Efpj.

LIRE AUSSI:  Affaire bradage de 39 ha à Abomey-Calavi: Georges Bada et 13 autres condamnés, 15 personnes relaxées